Tempête Bella : plus de 140 km/h dans la Manche et tout en haut de la tour Eiffel

Tempête Bella : plus de 140 km/h dans la Manche et tout en haut de la tour Eiffel

ÇA SOUFFLE - Avec le passage de la tempête Bella, des vents violents frappent principalement la Manche et le Finistère ce dimanche matin, avec des rafales qui sont allées au-delà de 140 km/h. En haut de la tour Eiffel, à Paris, il a soufflé fort également.

La tempête Bella frappe de plein fouet l'ouest de la France. Le Finistère et la Manche sont notamment placés en vigilance orange vents violents, alors que l'Aveyron, le Cantal, la Corrèze, la Lozère et le Puy-de-Dôme ont basculé en vigilance orange neige-verglas dans le bulletin de Météo-France de 6h. 

Ainsi, de fortes rafales de vent ont déjà balayé le littoral. Très tôt, une d'entre elles a été flashée à 124 km/h à Gatteville-le-Phare, dans la Manche, et à la Pointe du Raz, dans le Finistère. Mais plus tard, sur la commune de Barfleur, dans le nord-est du département de la Manche, le compteur est monté jusqu'à 141 km/h. 

Des rafales à plus de 140 km/h observées sur la Tour Eiffel

L'île de Groix a également vu des rafales à 137 km/h s'abattre sur ses côtes quand des vents de 96 km/h ont frappé Calais dans la nuit. À l'intérieur des terres, des rafales à plus de 100 km/h ont été relevées. A Brest, on a dépassé les 100km/h (107 km/h). 

En Bretagne, 6.600 foyers étaient privés d'électricité à 9h, indiquait Enedis.

Paris n'est pas en reste : le vent s'est également levé dans la nuit, avec un vent moyen estimé à 52 km/h au cœur de la nuit, des rafales à 112 km/h ont été notamment enregistrées au sommet de la tour Eiffel. A 9h, c'est même un coup de vent à plus de 130km/h (135 km/h) que la station a relevé, puis 145 km/h juste après 10h, quand, au sol, une rafale à 97km/h a soufflé au niveau du Parc Montsouris. Des conditions météo qui ont contraint la Ville de Paris a fermé les parcs, jardins et cimetières tout au long de cette journée.

Lire aussi

D'après Météo France, les vents se déplaceront progressivement vers l'est et le sud du pays dimanche soir, notamment le sud de l'Aquitaine, la Franche-Comté, les Vosges ou encore l'Auvergne. Dans la nuit de dimanche à lundi, les rafales se feront moins puissantes à l'intérieur des terres mais resteront présentes sur le littoral Atlantique, allant jusqu'à 120 km/h. Une puissance qui, sur des sols détrempés, fait craindre des déracinements d'arbres. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter