Tempête Ciara : chutes d'arbres, coupures d'électricité et transports perturbés... l'Île-de-France n'a pas été épargnée

Tempête Ciara : chutes d'arbres, coupures d'électricité et transports perturbés... l'Île-de-France n'a pas été épargnée
Météo

BOURRASQUES - La tempête Ciara a balayé l'ensemble de la région Île-de-France dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 février, occasionnant des chutes d'arbres et quelques dégâts. Cela a aussi engendré des conséquences sur les réseaux SNCF et RATP, notamment le trafic des RER et des Transiliens perturbés depuis le début de la matinée.

La tempête Ciara a touché de plein fouet Paris et les départements limitrophes. Placée en vigilance orange par Météo France, et ce jusqu'à ce lundi matin, l'Île-de-France a été balayée par des vents violents. Dans la capitale, ça a soufflé très fort avec 104 km/h, relevé à la station du parc Montsouris, la plus forte valeur enregistrée depuis le 3 janvier 2018. Des rafales atteignant les 132 km/h ont été enregistrées au sommet de la Tour Eiffel, avec une pointe à 152 km/h peu avant 3h du matin. Des bourrasques jusqu'à 120 km/h ont été relevées dans le Val d'Oise, 116 km/h dans les Yvelines et 110 km/h en Seine-et-Marne.

Lire aussi

Des arbres déracinés et des dégâts matériels

Ces rafales ont provoqué quelques dégâts matériels. À commencer par des chutes d'arbres. À Arcueil, des branches sont tombées sur la voirie, rue Bertholet. À Thiais, une maison a été endommagée, tandis qu'à Vitry-sur-Seine, l'accès à la rue Edouard-Tremblay a été coupé. À Paris aussi, des chutes ont été constatées aux Buttes-Chaumont et dans le bois de Vincennes, sur une air de stationnement où étaient garés une voiture, un scooter et des vélos. Dans le XIIIe arrondissement, au niveau du boulevard Blanqui, un arbre a été déraciné, "fracassant" un banc et un kiosque, sans faire de victime collatérale. 

À Longchamp, le vent a transpercé la bâche du Cirque de Paname, obligeant le public venu en nombre à évacuer le chapiteau. Dans les Yvelines, une station service a été secouée par les fortes rafales. À Drancy, en Seine-Saint-Denis, un quadragénaire s'est tué en chutant de sa trottinette dimanche après-midi. Si les circonstances de l'accident restent encore à déterminer, ce décès pourrait être lié aux vents violents résultant du passage de la tempête Ciara, a fait savoir une source policière à l'AFP.

Des transports au ralenti (voire à l'arrêt)

Dans ce contexte, les transports ont et sont toujours perturbés. Dès dimanche, Aéroports de Paris a appelé ses voyageurs au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle et d'Orly à la plus grande vigilance, avec des retards "possibles". Une cinquantaine de vols ont été annulés dans les aéroports de la région parisienne. On comptait en moyenne 15 à 20 minutes de retard sur les vols. Dans le ciel, les avions survolant la région ont détournés par mesure de précaution. Une information relayée par les riverains confirmée par la municipalité de Joinville-le-Pont, qui a indiqué que les appareils volaient plus bas qu'à l'accoutumée.

Le trafic ferroviaire en Île-de-France restait également perturbé lundi, la plupart des lignes du Transilien et du RER étant ralenties, selon la SNCF qui espère un retour à la normale en fin de matinée. Selon le site Transilien.com, qui liste les problèmes sur le réseau, une partie du trafic du RER A était interrompue en raison d'un arbre tombé sur un câble d'alimentation à Houilles tandis que le RER B tournait au ralenti après une panne d'alimentation électrique en gare de Mitry-Claye. Des obstacles sur la voie ralentissaient les RER C et D. Un incident d'alimentation électrique vers Rosny-sous-Bois affectait le RER E.

Du côté du Transilien, la tempête a entraîné des défaillances sur quasiment toutes les lignes, qui connaissaient des difficultés en raison "de la chute de plusieurs arbres sur les voies" ou de "conditions climatiques dégradées". Les lignes de train H, J, K, L, N, P, R et U demeuraient ainsi fortement perturbées en début de la journée. La ligne 4 du tram est également impactée.

Des foyers privés d'électricité

Par ailleurs, le passage de la tempête Ciara a causé de nombreuses coupures de courant sur l'ensemble de l'Île-de-France. Enedis, en charge du réseau électrique, ne donnait toutefois pas de chiffres précis pour la région lundi matin. Seule indication : Paris et ses départements limitrophes étaient parmi les plus touchés, avec la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, le Grand Est et le Centre. Au niveau national, ce sont près de 130.000 foyers qui étaient privés d'électricité.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent