Tempête Gabriel : transports scolaires suspendus, routes fermées, vols annulés... les dernières infos

Météo
DirectLCI
INTEMPÉRIES - L'arrivée de la tempête Gabriel par l'ouest et le nord de la France a occasionné de nombreuses perturbations dans les transports depuis mardi soir. Liaisons aériennes, ramassage scolaire, transports publics et grands axes routiers sont touchés.

De nombreuses perturbations dans les transports sont à prévoir à cause des chutes de neige et des vents tempétueux qui accompagnent le passage de la tempête Gabriel ce mercredi. Vols annulés, routes fermées, ramassage scolaire suspendu, perturbations dans les réseaux de transports publics : LCI vous livre les dernières informations sur les conditions de circulation.

Sur les routes : fermeture de la N118, restrictions pour les poids lourds

La nationale N118, l'un des principaux accès à la capitale qui relie Les Ulis (Essonne) au sud-ouest de Paris, est fermée depuis 15h et au moins jusqu'à ce mercredi matin, a indiqué la Préfecture de police de Paris. 2000 personnes s'étaient retrouvées bloquées par la neige sur cet axe en février 2017.


Ce mercredi matin, les conditions de circulation restent délicates sur les autoroutes du Nord, Est et Normandie. Sanef conseille de différer les déplacements ce matin et renouvelle ses conseils de prudence pour les automobilistes qui devront malgré tout prendre la route.

Vols annulés à Orly

Une trentaine de vols ont été annulés mardi soir à l'aéroport d'Orly entre 20h et 23h30, selon la Direction générale de l'aviation civile. Au delà de cette heure, les rotations sont censées être interrompues jusqu'au lendemain matin. L'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle n'est en revanche pas affecté, les moyens de dégivrage et de déneigement devant permettre de poursuivre l'activité normalement.

Ce mercredi matin, plusieurs avions ont à nouveau été annulés du côté de l'aéroport d'Orly, selon nos confrères de BFMTV.

Ramassage scolaire suspendu dans de nombreux départements

Selon un décompte de LCI auprès de sources locales, les transports scolaires seront suspendus ce mercredi dans 29 départements. Parmi ceux-ci : l'Aisne (02), l'Allier (03), les Ardennes (08), l'Aube (10), le Cher (18), le Cantal (25), la Côte-d'Or (21), l'Eure (27), l'Eure-et-Loir (28), le Loir-et-Cher (41), le Loiret (45), la Marne (51), la Haute-Marne (52), la Meurthe-et-Moselle (54), la Meuse (55), la Nièvre (58), le Nord (59), l'Oise (60), l'Orne (61), le Pas-de-Calais (62), le Puy-de-Dôme (63), la Saône-et-Loire (71), la Seine-Maritime (76), la Seine-et-Marne (77), les Yvelines (78), la Somme (80), l'Yonne (89), l'Essonne (91) et le Val-d'Oise (95). Cette liste pourrait évidemment évoluer dans les prochaines heures.

Métro et RER en alerte en Île-de-France

Aucune fermeture de ligne n'a été annoncé à cette heure par la RATP, qui active son plan Grand Froid et fera circuler des rames toute la nuit sur les lignes aériennes du métro (lignes 1,2, 5, 6, 8 et 13), ainsi que sur les RER (Lignes A et B) et sur les lignes de tramways (T1, T2, T3, T5, T6, T7, T8) "afin de chauffer les installations mais aussi de limiter l'enneigement sur les voies et prévenir le gel sur les caténaires".

Ce mercredi matin, les RER et les Transiliens ont de nombreux problèmes notamment le RER C, D, E et sur les lignes H, L, N et P, selon France Bleu Paris. Le trafic des bus était perturbé, avec 75% de bus circulant à Paris et 1 sur 2 sur l'ensemble du réseau francilien. "Les bus circulent en fonction des conditions locales de circulation. Ils sortent au fur et à mesure de la journée, ça devrait s'améliorer", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la RATP.

Trafic SNCF fortement perturbé à Bordeaux

Les vents violents dans le Sud-Ouest ont entraîné de fortes perturbations de trafic. Selon les médias locaux, tous les trains TER de Nouvelle-Aquitaine ont été supprimés. Même chose pour les les TGV à destination de Bordeaux Saint-Jean. 

En vidéo

Tempête Gabriel : le trafic des trains fortement perturbé à Bordeaux

"Toutes les équipes SNCF se placent en pré-alerte 'Grand Froid'", avait indiqué plus tôt la SNCF, précisant que si les chutes de neige devenaient importantes, la vitesse de certains TGV pourrait être localement ralentie afin d'éviter des projections de morceaux de glace lors des croisements. "C'est une procédure classique destinée à garantir la sécurité et à éviter aux rames d'être endommagées. Lorsque ces ralentissements sont décidés, les temps de parcours peuvent être allongés de 10, 20 ou 30 minutes selon le trajet du TGV", précise la SNCF.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter