La tempête Miguel touche la France ce vendredi, des rafales à plus de 100 km/h attendues

Météo
MÉTÉO - Après le pic de chaleur observé durant les premiers jours de juin, la situation météo a depuis radicalement changé avec le retour des orages et de la pluie. Vendredi, c'est une tempête qui est attendue dans l'ouest de la France, une situation peu commune à cette période de l'année.

C'est décidément un mois de juin bien capricieux que nous connaissons avec de fréquents changements de temps. S'il avait débuté avec des températures estivales et souvent plus de 30°C, les valeurs font depuis du yo-yo en gagnant ou en perdant parfois plus de 10°C en seulement 24h... 


Ces soubresauts des thermomètres s'accompagnent de pluies fréquentes et d'orages parfois violents. Cette météo chaotique n'est pas décidée à nous quitter tout de suite, avec désormais en ligne de mire l'arrivée d'une véritable tempête pour la journée de vendredi, les rafales dépassant alors les 100 km/h dans les régions de l'ouest !

Une situation inhabituelle en juin

Alors que l'anticyclone devrait progressivement prendre ses quartiers pour l'été, il est pour l'heure beaucoup trop en retrait et les perturbations en profitent pour circuler à des latitudes plus basses qu'habituellement à cette période de l'année. Ainsi, une dépression va se creuser rapidement aujourd’hui au large de la Galice, c'est pour cette raison que ce sont les services météorologiques espagnols qui l'ont nommée « Miguel ». Elle va se diriger vers le golfe de Gascogne la nuit prochaine pour atteindre la Bretagne et les Pays-de-la-Loire en fin de matinée, tout en continuant à se creuser avec une pression en son centre autour de 990 hPa, une valeur particulièrement basse pour un mois de juin. 

C'est dans sa partie sud et est que les vents seront les plus forts. Dans la matinée de vendredi, le vent de secteur sud-ouest puis ouest va brusquement se lever puis se renforcer pour atteindre 110 à 120 km/h sur le littoral aquitain et charentais avec des pointes possibles à 130 km/h sur les îles et les caps exposés. Dans l'intérieur de ces départements, les rafales pourront atteindre 100 voire 110 km/h. À la mi-journée et en début d'après-midi, ces vents violents jusqu'à 100-110 km/h gagneront du terrain dans l'intérieur des terres, vers le Poitou, les Charentes et le sud de la région Centre-Val de Loire. Dans le même temps, le vent gagnera également en puissance sur les côtes des Pays-de-la-Loire et de Bretagne avec des pointes à 110 km/h alors que l’Île-de-France sera balayée par des vents à 90 voire 100 km/h en fin de journée. Les côtes de la Manche subiront également  les effets de la tempête lorsque la dépression remontera vers les îles britanniques dans la soirée et en début de nuit, avec des rafales dépassant 110 km/h localement. Sous les averses orageuses les plus fortes, il n’est pas exclu que les rafales de vent soient supérieures à ces valeurs, d’où une grande vigilance recommandée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter