Typhon Hagibis : Tokyo en ligne de mire, la Coupe du monde de rugby perturbée

Météo

PHENOMENE METEO - Les prévisions se confirment d’heure en heure et ne font quasiment plus de doute : le typhon Hagibis se dirige sur Tokyo avec ses pluies diluviennes et ses violentes rafales de vent attendues ce week-end.

C’est un cas de figure que craignaient les organisateurs de la compétition en ce mois d’octobre, qui correspond au pic d’activité de la saison cyclonique dans le Pacifique. Une première menace avait d’ailleurs eu lieu la semaine dernière avec le typhon Mitag. Il avait laissé planer le doute sur la tenue de la rencontre France-Etats-Unis avant finalement de rester en mer, sans conséquence pour le Japon (et la qualification des Bleus). Mais cette fois-ci, avec Hagibis, le risque est bien réel. et, cette fois, les rencontres Angleterre - France et Nouvelle-Zélande - Italie seront annulées.

Voir aussi

Des vents à 200 km/h sur Tokyo et sa région

Toujours en catégorie 5/5 ce matin, ce super typhon se situe à environ 700 km au sud de Tokyo avec des rafales de vent estimées à plus de 315 km/h. Les dernières prévisions confirment son passage sur le sud-est de l’archipel et donc à proximité immédiate de Tokyo en catégorie 3/5 entre samedi et dimanche. À son passage, les pluies seront particulièrement intenses avec des risques inondations mais surtout, les rafales de vent pourront dépasser les 200 km/h dans cette région. Un temps envisagée, la délocalisation du match dans la ville de Ōita, dans l’ouest de l’archipel, n’a finalement pas été retenue. Pourtant, les conditions météo y étaient beaucoup plus favorables avec de rares averses, un vent faible à modéré et des températures proches de 27°C.

Météo plus clémente pour les phases finales

Après ce week-end très agité, la météo redeviendra nettement plus clémente la semaine prochaine pour les quarts de finale. Hagibis devrait en effet s’éloigner rapidement vers l’est pour laisser place à un temps plus stable et modérément chaud. Et bonne nouvelle : aucun autre typhon ou tempête tropicale n’est actuellement en formation dans le Pacifique. Ainsi, il n’y a pas de nouveau risque d’annulation de match liée à la météo au cours des 15 prochains jours pour les phases finales de la compétition.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter