Un mois après Idai, le Mozambique sous la menace du cyclone Kenneth, les humanitaires particulièrement inquiets

Météo
IMMINENT - Le cyclone, qui a frappé dans la nuit de mercredi à jeudi l'archipel des Comores, est attendu jeudi en fin d'après-midi dans le nord du Mozambique,un mois après le passage d'Idai qui a fait plus de 600 morts dans le pays. Le Programme alimentaire mondial (PAM) redoute "un autre coup porté au peuple mozambicain".

De l'inquiétude. C'est ce qu'inspire une nouvelle fois l'arrivée imminente d'un cyclone sur le Mozambique. Cette fois, la dépression a été baptisée Kenneth, un mois après le passage catastrophique d'Idai qui a fait plus de 600 morts dans le pays. 


"Nous sommes particulièrement inquiets de l'impact possible" de Kenneth au Mozambique "où la population se remet des dégâts du cyclone Idai", a prévenu la directrice régionale pour l'Afrique de la FICR, Fatoumata Nafo-Traoré, dans un communiqué. "Une autre tempête serait un autre coup porté au peuple mozambicain", qui "tente de se remettre" d'Idai, a aussi estimé le Programme alimentaire mondial (PAM), qui vient en aide à un million de personnes touchées par Idai en Afrique  australe.

Le cyclone, qui a frappé dans la nuit de mercredi à jeudi l'archipel des Comores, est attendu jeudi en fin d'après-midi dans le nord du Mozambique, frontalier de la Tanzanie. Les fortes précipitations pourraient provoquer des inondations et des glissements de terrain dans les province mozambicaines du Cabo Delgado et de Nampula (nord), et menacer quelque 80.000 personnes, ont mis en garde les Nations unies. "C'est le nord du Mozambique qui est menacé, dans une zone qui n'a pas l'habitude d'être touchée par les cyclones ou les tempêtes tropicales", a précisé Philippe Caroff, de Météo-France, depuis l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien.


Aux Comores, les autorités tentaient jeudi de faire le point sur l'étendue des dégâts, où les vents forts de la nuit ont arraché des arbres, a constaté un journaliste de l'AFP. Pour rappel, début mars, le cyclone Idai avait fait un millier de morts et causé plus de 2 milliards de dollars de dégâts au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi, selon la Banque mondiale.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter