VIDÉO - Canicule : les prévisions du bulletin catastrophiste d’Evelyne Dhéliat pour 2050 ont été dépassées ce vendredi

Météo

Toute L'info sur

Le 20h

TROUBLANT – En 2014, Évelyne Dhéliat présentait un bulletin météo fictif avec les températures qui pourraient être celles du mois d’août 2050. Et voilà que ces températures ont été presque atteintes, voire dépassées pour certaines villes, en ce mois de juin 2019.

41°C à Agen, 41°C à Strasbourg, 40°C dans la capitale, 43°C à Nîmes… Ces températures, Évelyne Dhéliat les annonçait en décembre 2014, dans le cadre d’un bulletin météo fictif du mois d’août 2050. Or, jeudi 27 juin 2019, les températures réelles constatées ont beaucoup ressemblé à ce qu’annonçait la présentatrice. Dans certains cas, les chiffres fictifs ont même été dépassés. Ainsi à Clermont-Ferrand, le mercure affichait 41°C mercredi 26 juin, quand la carte de 2050 prévoyait 40°C. A Nîmes, les 43°C envisagés risquent fort d’être dépassés vendredi 28 juin : il pourrait faire en effet jusqu’à 45°C. Tout le Gard a donc été placé en alerte rouge, une première.

Lire aussi

D’après les scientifiques, ces canicules vont devenir de plus en plus fréquentes, intenses et durables au fil des années, explique Évelyne Dhéliat. Est-ce le signe tangible de l’accélération du réchauffement climatique ? Pas forcément, car il faut faire la distinction entre la canicule, qui est un phénomène ponctuel, et le réchauffement climatique, qui lui est à plus long terme.

Lire aussi

Ceci étant, les cinq étés les plus chauds que l’on a connus en France se sont tous passés entre 2003 et 2018, soit un laps de temps très resserré. Par ailleurs, 2018 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en France

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter