Météo : le pic de chaleur atteint ce mercredi à l'échelle nationale, plus de 35°C attendus à Paris

Météo : le pic de chaleur atteint ce mercredi à l'échelle nationale, plus de 35°C attendus à Paris

CHALEUR - La chaleur qui s’est installée au cours du week-end va s’accentuer jusqu’en milieu de semaine, avec des valeurs souvent comprises entre 32 et 36°C à l’ombre. Une baisse des températures est ensuite attendue à partir de jeudi.

Chaud devant ! Avec la présence d’une masse d’air chaud sur l’ouest de l’Europe, les thermomètres s’affolent depuis ce week-end dans le sud du pays. Ainsi, il a fait jusqu’à 37,1°C à Perpignan dimanche, du jamais vu à cette période de l’année depuis le début des relevés en 1924. Ces très fortes chaleurs vont se généraliser au cours des prochaines heures, sans atteindre le seuil de canicule car les nuits resteront relativement fraîches, notamment au nord. Cet épisode de chaleur est néanmoins remarquable par sa précocité. Des valeurs de 35°C ou plus sont en effet rarement atteintes avant le mois de juillet ou la fin juin. 

Jusqu’à 12°C au-dessus des normales

En dehors d’une faible évolution orageuse en montagne l’après-midi, en particulier sur les Alpes et les Pyrénées, ces journées de lundi et mardi ont été véritablement estivales avec du plein soleil pour tous. Avec ce ciel dégagé, les températures ont rapidement grimpé pour dépasser la barre des 30°C. Il n’y a qu’en bord de Manche, au Pays Basque et en Corse où les valeurs sont restées inférieures à ce seuil de forte chaleur. 

Mercredi, le pic de chaleur sera atteint à l’échelle nationale avec près de 35°C a Paris, Tours, Bourges, Nevers ou Strasbourg. Ils seront atteints ou dépassés plus au sud, comme à Lyon, Grenoble, Bordeaux, Toulouse ou Montélimar. Côté ciel, la journée débutera avec un franc soleil puis le ciel se voilera près de l’océan avec une atmosphère de plus en plus lourde. Quelques orages finiront par éclater dans l’après-midi et la soirée depuis la Nouvelle-Aquitaine jusqu’en Normandie. 

Vers de violents orages en fin de semaine

Le risque orageux augmentera sérieusement jeudi, concernant alors les deux tiers ouest du pays. Il conviendra d’ailleurs de surveiller cette dégradation qui pourrait s’avérer assez violente, le conflit de masses d’air s’annonçant marqué entre les très fortes chaleurs actuelles et l’arrivée d’un air plus frais par l’océan. Pendant ce temps, le soleil et la chaleur résisteront plus à l’est avec de 33 à 36°C attendus dans le Grand Est, en Bourgogne-Franche-Comté, vers le Lyonnais et la vallée du Rhône. Près de l’océan en revanche, le mercure ne dépassera plus 21 à 24°C sous abri au meilleur de la journée. 

Vendredi, les orages se généraliseront et gagneront donc l’est. Seules les régions méditerranéennes pourraient être épargnées. Là encore, ils seront parfois violents avec de la grêle, des pluies intenses et de puissantes rafales de vent. Le mercure chutera partout avec une atmosphère ainsi plus respirable. Les moyennes afficheront autour de 26°C au nord et de 29°C au sud, soit 2 ou 3°C de plus que les normales de saison. Ce temps modérément chaud se maintiendra pour ce week-end de la fête des pères tandis que le risque orageux régressera progressivement. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre des personnes hospitalisées repasse au-dessus des 7000

Restaurants, terrasses, trains, cinémas... Où le pass sanitaire sera-t-il obligatoire ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

"Notre patrimoine génétique est tranquille", les explications du Pr Salomon sur les vaccins à ARN messager

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.