VIDEO - "Medicane" Ianos : quel est ce phénomène météo rarissime qui fait plusieurs victimes en Grèce

En Grèce, un phénomène météo extrêmement rare touche le sud du pays. L'ouragan méditerranéen Ianos s'est traduit par de fortes rafales et des torrents de pluie.
Météo

DÉPRESSION TROPICALE - Une dépression méditerranéenne aux caractéristiques tropicales a évolué ces dernières heures en Méditerranée. Baptisée Ianos, elle a fait d’importants dégâts en Grèce. Ce phénomène de "Medicane" est désormais bien connu des météorologues.

Ianos, une dépression particulièrement vigoureuse a touché la Grèce ces dernières heures. Elle s’est accompagnée de fortes pluies et de violentes rafales de vent sur une partie ouest et sud du pays qui avait été placée en alerte rouge. Toutefois, ce phénomène ponctuellement très violent reste relativement rare. 

Des rafales de vent jusqu’à 160 km/h

Les vents les plus violents ont atteint en moyenne les 110 km/h avec des rafales localement supérieures à 160 km/h sur les îles Ioniennes et en particulier les îles Céphalonie, Leucade et Zante. Ce système a également provoqué des vagues de plus de 5 mètres au large. De plus, des pluies diluviennes ont accompagné cet épisode de mauvais temps avec de 100 à 200 mm relevés sur de vastes zones et localement jusqu'à 400 mm sur les contreforts des montagnes de la Grèce centrale et du Péloponnèse.

Un homme sexagénaire a été retrouvé mort samedi dans une bergerie près de Karditsa. Dans la ville proche de Farsala, les pompiers ont également découvert une femme sexagénaire morte dans sa maison inondée. A Mouzaki, une ville avoisinante, une femme, âgée de 40 ans, est elle portée disparue après que sa voiture a été emportée par la rivière Pamissos.

Des ouragans méditerranéens...

Le terme "Medicane" vient de la contraction de "Mediterranean" (Méditerranée) et de "Hurricane" (Ouragan). Il se forme en Méditerranée où la température de l’eau dépasse ponctuellement les 25°C et possède des caractéristiques équivalentes aux cyclones tropicaux. Un œil et parfois visible et les phénomènes météo qu’il accompagnent sont particulièrement violents. Les Medicanes ne sont pas des phénomènes nouveaux. On en recense épisodiquement depuis que les mesures satellite existent. Jusqu'en 2015, on en recensait un tous les 2 à 5 ans à peu près, plutôt à l'automne ou au début d'hiver, ce qui correspond à la période où on peut à la fois avoir les eaux les plus chaudes, et du dynamisme d'altitude. 

...de plus en plus fréquents

Toutefois, ces cinq dernières années (depuis 2016), on a pu observer un Medicane chaque automne, ce qui vient confirmer la probabilité de plus en plus forte que ce phénomène devienne récurrent avec le réchauffement climatique, à l’image des épisode pluvieux méditerranéens (épisodes cévenols). 

La France a d’ailleurs déjà connu ce phénomène par le passé. Le dernier date du 7 novembre 2011 et avait particulièrement touché le littoral du Var et des Alpes-Maritimes. Il était tombé 250 mm de pluie en moins de 48h du côté de Bormes-les-Mimosas, dont 115 mm en 12h. Les rafales de vent avaient par ailleurs atteint 157 km/h à Saint-Raphaël et 154 km/h à Hyères.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent