Tempête Adrian : un blessé grave et 21 000 foyers privés d'électricité en Corse

Météo

INTEMPÉRIES - La tempête Adrian a touché très violemment la Corse lundi après-midi et la nuit dernière. Un homme a été grièvement blessé et 21 000 foyers privés d'électricité après le passage de cette tempête d'une intensité rare.

La Corse est sortie de la vigilance orange pour les orages, pluies inondations, vagues submersions, les précipitations baissant "progressivement d'intensité et cessant en cours de matinée", selon Météo-France. La situation s'est améliorée après la levée de l'alerte rouge vents sur l'ensemble de l'île et la tempête Adrian qui a frappé l'île s'éloigne vers le nord.

Malgré l'accalmie, la Corse fait le bilan des dégâts ce mardi.  Un pompier à la retraite de 70 ans a été grièvement blessé lundi soir par un morceau de portail emporté par le vent, en Balagne, dans le nord-ouest de l'île, a annoncé la préfecture. Victime d'un traumatisme crânien, il a été transféré à Calvi. Son pronostic vital n'était pas engagé.

Durant la nuit, jusqu'à 25.000 foyers ont été privés d'électricité au plus fort de la tempête. 120 techniciens étaient déployés mardi pour rétablir le courant sur l'ensemble de l'île. Ce mardi matin, 21 000 foyers étaient toujours privés d'électricité.

Lire aussi

Les quatre aéroports corses ont été fermés lundi, ainsi que tous les ports, d'où les derniers ferrys sont partis vers 13h00, avait annoncé lundi la préfète de Corse, Josiane Chevalier. 180 passagers en partance pour Paris sont resté bloqués à l'aéroport d'Ajaccio. 

La préfecture de région a pris un arrêté de fermeture des commerces et de toutes les administrations en contact avec le public. La ville d'Ajaccio, presque déserte lundi après-midi, avait annoncé la fermeture de ses crèches et centres de loisirs dès dimanche soir. Quelque 300 personnes ont été évacuées préventivement de deux campings dans la région de Dico, en Corse-du-Sud.

L'Ile de Beauté avait été placée en alerte rouge en prévision de vents violents et d'une tempête "d'une ampleur exceptionnelle". C'est la première fois de son histoire que la Corse du Sud est placée en vigilance rouge, a précisé la préfète. L'autre département de l'île, la Haute-Corse l'avait été, il y a deux ans, pour un risque d'inondations. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter