Pluies verglaçantes : le Grand Ouest en dérapage contrôlé

Pluies verglaçantes : le Grand Ouest en dérapage contrôlé

Même à pied, circuler était aujourd'hui déconseillé en Bretagne et dans les Pays de la Loire. Les pluies verglaçantes ont paralysé des régions entières. Les autorités avaient d'ailleurs demandé d'éviter tout déplacement.

Un dérapage contrôlé ou à peu près d'une saleuse à Plérin-sur-Mer dans les Côtes-d'Armor résume le mieux le chaos du jour. D'autres routiers ne s'en sont pas sortis à si bon compte. À Loudéac, camions dans le talus ou à la renverse, invisible mais présent, le verglas a transformé la chaussée en un gigantesque piège. À Largouat, les gendarmes ont tenté de limiter les dégâts. Dès hier soir, 140 poids lourds ont été bloqués sur la nationale 12 entre Rennes et Brest.

Toute l'info sur

Le WE

Aucun accident majeur à déplorer, mais le réseau secondaire était ce matin impraticable dans toute une partie de la Bretagne. Plusieurs communes se sont donc organisées pour accueillir les chauffeurs le temps d'un petit déjeuner. Depuis cet après-midi, les poids lourds sont à nouveau autorisés à circuler, mais seulement sur le réseau national. Le verglas a également compliqué le quotidien de tous les habitants. Conséquences logiques, peu d'écoliers étaient en cours aujourd'hui. Chacun a dû donc s'adapter comme les soignants d'un Ehpad qui ont découvert les joies d'une nuit en commun.

Un peu plus au Sud, glissade évitée à Parthenay. L'une des salariés de cette boulangerie n'ose prendre le volant. Et les clients ne sont pas plus rassurés. Ce soir, 13 départements sont en vigilance orange neige verglas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter