Chaleur record dans le sud-est : jusqu’à 37°C à Nîmes, du jamais vu depuis 1929 !

Météo

RECORD - Si une masse d’air un peu plus frais a envahi la moitié nord depuis quelques heures, les fortes chaleurs continuent de toucher les régions méridionales et en particulier le sud-est où des records de chaleur pour un mois de septembre ont été battus.

Les mois se suivent et se ressemblent... Après un été remarquablement chaud ponctué par deux canicules historiques, ce mois de septembre - qui correspond au début de l’automne en météo - voit la poursuite de ces fortes chaleurs dans les régions proches de la Méditerranée. Si quelques records avaient déjà été battus en Ardèche, dans la Drôme ou les Hautes-Alpes  hier, ils ont atteint une dimension encore plus exceptionnelle ce mardi après-midi. 

Jusqu’à 11°C au-dessus des normales

Comme lors de la canicule de la fin juin où il avait fait jusqu’à 46°C à l’ombre, c’est dans le département du Gard qu’il a fait le plus chaud ce mardi avec près de 37°C relevés à l’aérodrome de Nîmes-Courbessac. Le nouveau record pour un mois de septembre s’établit précisément à 36,8°C, une valeur jamais atteinte en septembre dans cette ville alors qu’on y effectue des relevés météo depuis 1929 ! Cette température est d’autant plus remarquable qu’elle vient battre un record qui avait été atteint au tout début du mois de septembre, c’était le 3 et le 4 septembre 2016 avec 36,2°C : un tel niveau en deuxième quinzaine de septembre est véritablement exceptionnel. 

 

Plus largement, la ville de Nîmes est le symbole d’une année 2019 marquée par de nombreux records de chaleur en France. Pour la préfecture du Gard, il s’agit là du 4ème record mensuel battu depuis le début de l'année après un premier de 24,6°C établi le 28 février suivi des exceptionnels 44,4°C du 28 juin puis des 38,8°C du 3 juillet. On peut noter également que c'est le 30ème jour depuis le 1er juin où la température à Nîmes dépasse ou égalise le seuil des 35°C. 

D’autres records pour un mois de septembre ont été battus à Chusclan, dans ce même département du Gard, avec 35,9°C (ancien record 35,8°C le 4 septembre 2016) ou encore à Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) et à Gap (Hautes-Alpes) avec 33°C. Même constat à Villefort (Lozère) avec 32,9°C (ancien record 32,8°C le 4 septembre 2016). C’est 9 à 11°C de plus que les valeurs de saison. 

Baisse des températures dès mercredi

Si désormais les températures baisseront "très sensiblement" à partir de mercredi, des pointes autour de 30°C sont encore possibles dans ces mêmes régions jusqu’à vendredi. La baisse s’accentuera ensuite à partir de samedi, avec la mise en place d’un probable épisode cévenol synonyme de fortes pluies autour du golfe du Lion. 

Lire et commenter