VIDÉO - Tempête Gabriel : le littoral atlantique frappé par des vents violents, des rafales à 130 km/h

Météo
DirectLCI
TEMPÊTE GABRIEL - Alors que la tempête Gabriel touche la France depuis ce mardi 29 janvier, des vents violents ont commencé à balayer le littoral atlantique, avec des pointes à plus de 130 km/h.

La tempête Gabriel a commencé à traverser le pays d'Ouest en Est ce mardi, accompagnée de vent et de neige. Toute la façade atlantique a été touchée par de violentes bourrasques : en plusieurs endroits, les rafales ont dépassé les 100 km/h en fin de journée sur la majeure partie du littoral, du Pays Basque à la Bretagne. 

Le Pays Basque subit les rafales

Dans le Pays Basque, l'eau déborde dans les ports alors que la visibilité  est quasi nulle sur certaines portions pour les voitures.

Des rafales à plus de 130 km/h

Des pics de vent à plus de 130 km/h ont été relevés sur la dune du Pilat (Gironde). Les rafales ont atteint 125 km/h à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), 122 km/h sur l’île d’Yeu (Vendée) et 118 km/h à Messanges (Landes). Les appels à la prudence se sont multipliés dans les communes du littoral. Les habitants se sont réfugiés chez eux. Les portes des jardins publics et des écoles sont closes. Plusieurs restaurateurs ont, eux, décidé de fermer jusqu'à demain.

Liaisons maritimes coupées

La mer, très agitée, est devenue dangereuse. La plupart des pêcheurs ont regagné leurs ports et les bateaux ont été sécurisés, le risque étant qu'ils se désamarrent. Si les cordages ne tiennent pas, la tempête peut faire des ravages sur les embarcations. Dans le Morbihan, les liaisons maritimes entre Belle-Île, Houat, Hoedic et Quiberon ont été annulées dès 16h, idem entre Groix et Lorient.

Circulation modifiée sur les ponts de la côte atlantique

Le pont de Noirmoutier, reliant l’île au continent, a été fermé à la circulation. Les ponts de l'île Ré et de l'île d'Oléron ont été passés en alerte de niveau 2. De fait, la circulation est désormais interdite "aux piétons, aux deux-roues, aux véhicules à remorques, aux véhicules de plus de 3,5 tonnes et aux véhicules de grande hauteur", a indiqué le département de la Charente-Maritime sur son compte Twitter. La vitesse a été limitée à 50 km/h pour les autres véhicules.

Neuf départements avaient été placés mardi en vigilance Orange pour vents violents : Charente (16), Charente-Maritime (17), Gironde (33), Landes (40), Loire-Atlantique (44), Pyrénées-Atlantiques (64), Deux-Sèvres (79), Vendée (85), Vienne (86). Le plus gros de la tempête est néanmoins déjà passé sur ces régions. L'alerte a été levée en fin de journée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter