Une vague de froid polaire en Russie et aux États-Unis

Une vague de froid polaire en Russie et aux États-Unis

Un froid polaire paralyse en ce moment une bonne partie de l'hémisphère nord. En effet, la Russie et les États-Unis sont figés dans la glace.

La vague de froid qui s'est abattue cette semaine sur l'Hexagone vient du nord de la Russie. À Saint-Pétersbourg, il fait -12 degrés. Une température considérée comme un redoux puisqu'il a fait jusqu'à -30 et -35 degrés la nuit cette semaine. Les habitants utilisent la Neva, la rivière qui traverse la ville, comme une voie de circulation pour aller au travail ou pour rentrer chez soi. La semaine prochaine, il fera seulement -5 degrés. Le dégel, quant à lui, ne se fera pas sentir avant le début du mois d'avril.

Toute l'info sur

Le WE

Aux États-Unis, Minneapolis sera la grande ville américaine la plus froide ce week-end avec seulement -28 degrés ce samedi et -30 degrés dimanche. Pour se distraire, les habitants mettent des vêtements dehors. Parmi eux, des pantalons qui tiennent debout uniquement avec le froid. Au nord de Minneapolis, il y a des petites villes où il fera plus froid qu'au pôle Nord ce week-end. Avec ces températures, le Mississippi a déjà gelé en partie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les décès en hausse de 14% depuis janvier par rapport à début 2020

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Accident de scooter et violences urbaines à Lyon : une enquête confiée à l'IGPN

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination : les pharmaciens entrent dans la danse, mais dans quelles conditions ?

Lire et commenter