Vortex polaire aux États-Unis : les explications de Louis Bodin

Vortex polaire aux États-Unis : les explications de Louis Bodin

Un thermomètre en dessous de zéro à cette période, c'est exceptionnel dans les États du Sud des États-Unis, qui sont à la même latitude que la Tunisie ou l'Egypte. Quel est alors ce vortex polaire et pourquoi est-il descendu si bas cette année ?

C'est une situation étonnante, qu'on n'a pas l'habitude de voir. Nous allons essayer de comprendre très simplement avec notre journaliste Louis Bodin. Au-dessus du pôle Nord, l’air froid s’accumule puis forme une circulation et un vortex qui tourne comme un tourbillon qui retient la froid. Ces derniers jours, le vortex s’est inversé. C’est comme si l’on faisait tourner de l'eau dans une bassine, en arrêtant un moment, cette eau va déborder brutalement. Et c’est exactement ce qui s’est passé au cours de ces dernières semaines. L’air froid débordait pour envahir beaucoup de pays de l'hémisphère Nord, descendant à des latitudes où il ne va jamais, avec une grosse brutalité.

Toute l'info sur

Le WE

Aux États-Unis au cours de ces derniers jours. L’air froid a brutalement envahi le continent nord-américain pour descendre jusque sur les bords du golfe du Mexique où il y a eu de la neige. Cette situation ne leur arrive qu’une fois tous les 50 ans.

D’autres pays ont été concernés. C’est ce qui s’est passé dans le Nord de l’Hexagone et qui se décale maintenant vers l’Europe comme la Grèce, la Turquie. Tout cela va se prolonger. Il y aura peut-être d’autres vagues de froid ces prochains jours, toujours en raison de ce vortex polaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

Lire et commenter