Week-end électrique dans l'Hexagone : qu'est-ce qu'un orage supercellulaire ?

Week-end électrique dans l'Hexagone : qu'est-ce qu'un orage supercellulaire ?

SCIENCE - Habituellement, pour apercevoir ce type de phénomène, les chasseurs d’orage se rendent aux États-Unis. Cette fois, ils n’ont pas eu besoin de traverser l’Atlantique. On vous explique ce qu’est un orage supercellulaire et le mécanisme

À croire que le ciel va nous tomber sur la tête. Ce phénomène météorologique, pour le moins fréquent chez nos voisins d’outre-Atlantique, est en revanche assez inhabituel dans l’Hexagone. Des épisodes orageux, certes, on en connaît tout au long de l’été et aussi au printemps. Mais avec cette fois une différence notable en raison, d’une part, des températures particulièrement élevées de ces derniers jours et  l’arrivée d’une masse d’air frais en provenance de l’Ouest, avec une amplitude allant jusqu'à 20 degrés Celsius dans certains endroits, ce qui est très rare. "Plus l'écart de température est important, plus le phénomène est instable et très actif", comme l'explique Louis Bodin, météorologue et présentateur des bulletins météo sur TF1. 

Toute l'info sur

Le WE

En vidéo

Orages, grêles, tornades : un week-end électrique

Pour bien comprendre ce phénomène, il faut prendre un peu de hauteur. Dès lors que l'air chaud et humide entre en contact avec de l'air plus frais et sec, se forme alors ce fameux orage de type supercellulaire. Du fait que les vents de surface sont moins rapides que les vents d'altitude, l'air près du sol est entraîné dans un mouvement de rotation suivant un axe horizontal à la manière d'un crayon roulant sur une table. Lorsqu'elles crèvent le "couvercle" formé par le front froid, ces masses d'air chaud voient leur axe de rotation se redresser à la verticale, créant ainsi un puissant courant d'air ascendant à l'intérieur du nuage.

L'orage se transforme alors en un mésocyclone et se déploie en une énorme masse nuageuse, qui s'élève de façon majestueuse, telle une tour, dans la stratosphère, jusqu'à des altitudes parfois supérieures à 20 kilomètres. Au fur et à mesure que sa vitesse augmente, ce mésocyclone voit ensuite son diamètre se réduire. L'élévation ultrarapide de l'air chaud et humide produit alors de la pluie, des grêlons et, sous l'accumulation considérable de l'énergie, de la foudre et parfois aussi la formation de petites tornades, à peine visibles mais qui provoquent des vents extrêmement violents durant quelques minutes. 

En vidéo

Une tornade arrache le toit d'un immeuble à Alfortville

Ce samedi 19 juin en début de soirée, les habitants de la ville de Reims, en Champagne-Ardenne, ont assisté à ce phénomène. Chasseurs d’orage et simples curieux en ont profité pour immortaliser le spectacle et de nombreuses photos ont rapidement inondé les réseaux sociaux. Un orage de type supercellulaire a également été observé à Alfortville, en Seine-et-Marne, et Saint-Nicolas-de-Bourgueil en Indre-et-Loire. Pour autant, au-delà du caractère exceptionnel et spectaculaire de l’événement, ce phénomène météorologique n’en reste pas moins extrêmement dangereux. 

Il a notamment provoqué localement d’importants dégâts, comme à Reims où les rues du centre-ville ont été envahies par les eaux, rendant certains axes impraticables. Dans un village en périphérie, une partie du toit de l’école maternelle a littéralement été soufflé. Non loin de là, un agriculteur a vu les tuiles de ses hangars s’envoler et ses vieux noyers se fendre en deux. "En 1999, [lors de la violente tempête qui a frappé tout l’Hexagone], aucun des noyers n’avaient été affecté par la tempête et là ils se sont brisés. C’est probablement lié à la tornade", avance l’agriculteur. Un week-end électrique dont les habitants de la Marne se rappelleront pendant longtemps.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.