Après les attentats, Miss France veut redonner le sourire aux Français

Après les attentats, Miss France veut redonner le sourire aux Français

DirectLCI
ESPOIR – Ce matin, TF1 et Endemol ont donné le coup d'envoi de l’élection de Miss France 2016. Dans un mois, le 19 décembre prochain exactement, Camille Cerf cédera sa couronne à une nouvelle ambassadrice française. Et même si, en cette période trouble, les cœurs sont serrés, le comité Miss France a choisi de ne pas céder à la panique et de maintenir l'élection et le voyage de préparation qui débutera ce dimanche à Tahiti.

C'était une conférence de presse un peu particulière. Alors que la France est encore sous le choc après la vague d'attentats qui a coûté la vie à 129 personnes, TF1 et Endemol avaient convié ce matin les journalistes pour la présentation des 31 prétendantes à la couronne de Miss France 2016. "En cette période trouble, les équipes de TF1, d'Endemol et de la Société Miss France ont une pensée pour les victimes et s'associent à la douleur des familles, expliquait Jean-Pierre Foucault qui jouera pour la 20e année les maîtres de cérémonie le 19 décembre à Lille. "La vie continue, même si ce n'est pas facile".

Sylvie Tellier était au Stade de France vendredi

La vie continue en effet pour les 31 prétendantes au titre de Miss France 2016 qui gardaient le sourire malgré tout. Dimanche, elle s'envoleront pour Tahiti où se déroulera cette année le traditionnel voyage de préparation. Une destination de rêve, même si certaines s'y rendront probablement le cœur un peu serré. "J'étais au Stade de France vendredi soir et je me suis posé beaucoup de questions comme tous les Français, nous confiait Sylvie Tellier, directrice générale de la Société Miss France. "Fallait-il tout annuler ? Je ne crois pas. Il faut continuer à vivre et à porter un message d'espoir, mais en prenant toutes les mesures de sécurité nécessaires."

A VOIR AUSSI >> PHOTOS - Miss France 2016 : découvrez les premières candidates
"Nous avons rassuré les familles des candidates et nous avons pris les mesures de sécurité nécessaires pour encadrer ce voyage, poursuit Sylvie Tellier. La qualité première d'une Miss France, c'est d'être adaptable, donc cette promotion 2016 le sera plus que jamais. Peut-être que notre programme sera modifié dans les semaines à venir mais nous nous adapterons, comme tous les Français dans leur quotidien. On ne veut pas céder à la psychose. Nous sommes là pour être positif et montrer que la France est belle, libre et pleine de diversité, comme nos Miss."

Même son de cloche du côté de Jean Paul Gaultier, qui présidera l'élection cette année. "Je suis ravi de participer à cet événement car c'est maintenant, plus que jamais qu'il faut élire Miss France. La vie est semée d'embûches et d'épreuves. On ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, ni si on sera là demain. Il ne faut surtout pas s'enfermer. Il faut continuer à sortir, à aller voir des spectacles et à profiter pleinement de la vie."

"Ça va briller, il va y avoir de la paillette à gogo"

Et cette année, le thème choisi est de circonstance puisque la cérémonie sera placée sous la thématique du rêve. "Dix anciennes Miss seront présentes pour nous dévoiler leurs rêves", expliquait Caroline Gavignet, la productrice de l'émission. "Ça va briller, il va y avoir de la paillette à gogo", promet-elle. En attendant de découvrir le show qui, l'an dernier, a fait un carton avec 8,5 millions de téléspectateurs, les 31 prétendantes s'envoleront pour Tahiti, avec metronews dans leurs valises. "Tahiti c'est le voyage d'une vie, nous glisse Sylvie Tellier. 3 des Miss régionales n'ont jamais pris l'avion et leur premier vol va être pour aller à Tahiti, c'est incroyable".

Une fois sur place, les demoiselles auront la chance de visiter Papeete et Moorea et s'adonner à de nombreuses activités : danser le tamouré, fabriquer leur propre monoï ou faire des courses de va'a, la pirogue traditionnelle polynésienne. Sans oublier les séances photos au bord de l'eau et les premières interviews. Après leur semaine paradisiaque, les jeunes femmes prendront leurs quartiers à Lille pour 15 jours de répétitions intenses avant l'élection qui se tiendra le 19 décembre. "On a prévu les doudounes pour le choc thermique", s'amuse Sylvie Tellier.

A LIRE AUSSI >> Notre dossier complet sur Miss France

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter