Atteinte de trisomie 21, elle fait ses premiers pas comme mannequin à la Fashion Week de New York

Atteinte de trisomie 21, elle fait ses premiers pas comme mannequin à la Fashion Week de New York

DirectLCI
MODE - A 21 ans, Marián Ávila, une trisomique espagnole, a défilé pendant la Fashion Week de New York, pour la marque Talisha White. Cette créatrice américaine s'est donné pour mission de représenter toute les femmes dans leur diversité.

Elle en rêvait, elle l'a fait. Marián Ávila, une Espagnole de 21 ans atteinte de trisomie 21, a fait ses premiers pas en tant que top-model sur la scène internationale, en défilant pendant la Fashion Week printemps/été 2019 de New York. Un rêve de petite fille devenu réalité grâce à l'initiative de la créatrice américaine Talisha White qui a cœur d'habiller toutes les femmes dans leur diversité. 


C'est par Tae Mc Kenzie, mannequin invalide, que la styliste avait entendu parler de la jeune Espagnole et à qui elle a eu envie de donner sa chance. Une idée lumineuse semble-t-il. La top en herbe aurait en effet déjà attiré l'attention de magazines comme Harper's Bazaar ou Vogue et décroché plusieurs rendez-vous avec des agences de mannequins. "Je suis tellement heureuse, j'ai adoré être sur le podium. Je voulais prouver au monde qu'il n'existe aucune barrière", a confié Marián Ávila à l'agence Associated Press. 

Sur les pas de Madeline Stuart

Si l'histoire de Marián Ávila contribue à casser les codes et les nombreux stéréotypes de la mode, elle n'est pas la première. Ces dernières années, d'autres mannequins en situation de handicap ont attiré l'attention des médias, notamment en participant à des défilés de mode. On se souvient notamment de Madeline Stuart, atteinte elle-aussi, de "down syndrome" (le nom anglais de la trisomie 21) qui avait présenté sa première collection à la Fashion Week de New York en février 2017. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter