#Objectifbikinifermetagueule, le hashtag qui décomplexe les femmes

#Objectifbikinifermetagueule, le hashtag qui décomplexe les femmes
MODE

MOTIVATEUR - Elle est celle qui a dit tout haut ce que les autres pensaient tout bas : Laura Calu, humoriste et comédienne de la vague Instagram s'est saisie du réseau social pour pousser un coup de gueule contre "l'objectif bikini" sans cesse martelé à l'approche de l'été par les pages des grands magazines. Avec le hashtag #Objectifbikinifermetagueule, elle entend bien rompre avec les diktats de la beauté. Et visiblement, le message est passé !

"Bienvenue dans la période proche de l’été. Ou les médias (réseaux sociaux, pub, télé) nous rappellent constamment que la chose la plus importante pour les femmes c’est l’objectif Bikini. Je pense que la chose la plus importante c’est de se sentir bien comme on est". C’est dans un post Instagram publié le 28 avril dernier que l’humoriste 2.0, Laura Calu, a décidé de pousser un coup de gueule. 

"Puisque des photos de femmes parfaites le plus souvent retouchées envahissent nos écrans voici des photos de femmes comme elles sont. La beauté est dans l’œil de celui qui regarde, il n’existe pas de perfection. J’ai envie une fois de plus de crier haut et fort que toutes les femmes sont belles", écrit-elle en accolant le hashtag #objectifbikinifermetagueule.

Lire aussi

"Il est temps que ça change"

Liké plus de 4000 fois en l'espace de quelques jours, le message est visiblement bien passé auprès des quelques 82.000 abonnés que compte la comédienne. Résultat, la presse beauté multiplie les articles et les témoignages foisonnent sur le réseau social. La parole se libère : "Parce que ça fait 25 ans minimum que je déteste ce corps, et qu'il est temps que ça change. Je soutiens le mouvement de Laura Calu", écrit une internaute. "J'ai grossi (...) J'ai pris beaucoup de gras (...) On a tous des défauts, des hauts et des bas, le plus important c’est de s’en servir comme une force et de repartir de plus belle !", résume une autre. 

"C'est l'histoire de ma vie"

Mais ce n'est pas la première fois que Laura Calu évoque ce sujet. Il y a deux ans, elle postait une vidéo vue plus de 6 millions de fois sur Facebook. "C'est l'histoire de ma vie (...) Je suis complexée depuis mon adolescence", nous confie-t-elle. "Ce qui m'étonne c'est qu'il y ait autant d'engouement autour d'un message aussi simple (...) Je ne pense pas qu'il y ait besoin de rentrer dans une case". Et cette dernière de préciser : "Je ne suis pas contre les régimes et le sport mais contre les messages qu'on nous rabâche. Les gens font comme ils le veulent". Un message à destination des femmes "et des hommes".

Consciente que le hashtag n'est qu'une histoire "éphémère", elle entend bien faire de sa "petite notoriété", un cheval de bataille. Ce sujet fera d'ailleurs l'objet d'un spectacle qu'elle présentera à la rentrée prochaine, nous a-t-elle confié. L'occasion pour elle de toucher un public plus large. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter