Dior, Chanel... Découvrez Beaurow, le showroom qui rend la mode des créateurs accessible à toutes

Dior, Chanel... Découvrez Beaurow, le showroom qui rend la mode des créateurs accessible à toutes

DirectLCI
LE LUXE À PETIT PRIX - Un événement ou une simple virée nocturne ? Toutes les occasions sont bonnes pour se parer des plus belles pièces de créateurs. Des pièces, il faut l’avouer, inabordables à l’achat. Mais ça, c’était avant que Beaurow ne voit le jour !

Location de voiture, location de mobile… aujourd'hui, on loue à peu près tout et n'importe quoi. Et pourquoi pas les vêtements ? C’est précisément sur ce secteur que Beaurow* s’est positionné. À son lancement, en novembre dernier, ce n'était qu'un site internet. Mais voilà quelques semaines désormais qu'un showroom a ouvert au cœur du IIe arrondissement de la capitale. L'engouement est là. En deux mois, plus 60 locations ont été enregistrées. "Les signaux sont extrêmement positifs", assure la co-fondatrice, Hannah Fichebin.


Et pour cause, le constat était le suivant : "Très peu de femmes ont accès au luxe". L'objectif est aujourd'hui de "rendre la mode des créateurs accessible à tous". Accessoires, bijoux, vêtements et même robes de mariée : la plateforme propose une large gamme, des marques américaines éco-responsables très recherchées en France - Reformation, Madewell - aux incontournables - Dior, Chanel, entre autres.

Particuliers, marques et boutiques

Comment ça marche ? Sur le site ou en showroom, il suffit de faire sa sélection et de renseigner les dates de réservation souhaitées, pour 2 jours (minimum), 6 jours ou 12 jours. Votre commande est ensuite livrée ou retirée en 24h, sans frais. Une fois portés, vous devez retourner vos articles. Le pressing et l'entretien sont pris en charge par le service. En cas d'accrochage - ça peut tout à fait arriver - les "assurances sont incluses", précise notre interlocutrice. 


D'où proviennent les pièces ? C'est l'autre question que l'on s'est posée. "On travaille avec trois fournisseurs : les particuliers, les marques et les boutiques", explique Hannah Fichebin. La plateforme propose à ces différents acteurs de "rentabiliser leurs stocks". Pour les particuliers, l'argument du "gain de place" dans les placards séduit également.

Et en termes de prix, ça donne quoi ? À la rédaction, on a craqué pour un accessoire, un incontournable de chez Chanel (oui, on est comme ça ici !). Pour une location de deux jours pleins, la facture monte à 150 euros contre 215 euros pour 12 jours. Ce n'est certes pas donné, mais c'est toujours mieux que le prix boutique affiché à... 3 990,00 € !

Avec les réseaux sociaux, "il faut se renouveler"

Cette quête du renouveau vestimentaire, argument de vente sur lequel s'appuie la plateforme, s'est particulièrement accentuée avec l'arrivée des réseaux sociaux. Facebook, Instagram... Les femmes sont "très exposées". Résultat porter une robe sur trois photos différentes peut remettre en question leur image auprès de leurs followers. "Il faut se renouveler", nous assure Hannah Fichebin. Il faut faire bonne impression. Mais c'est Edna Woolman Chase - mythique rédactrice en chef du magazine Vogue - qui le disait très bien : "La mode peut être achetée. Le style doit être possédé".

*Beaurow

47 rue du Caire, 75002 Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter