Et la mode inventa les crocs à talons (oui, oui)

Et la mode inventa les crocs à talons (oui, oui)

DirectLCI
FASHION FAUX-PAS - La mode ne va-t-elle pas trop loin ? Après le lancement des "claquettes-banane", dont on ne se remet toujours pas, voilà qu'on apprend que la célèbre marque de sabots en plastique lance deux nouveaux modèles : l'un à talons, et l'autre qui ressemble à s'y méprendre à des escarpins.

Récemment, nous pensions vous avoir dégoté la palme du mauvais goût de cet été avec les "claquettes-banane" de Nike, que nous nous plaisons à surnommer, nous à la rédaction, "la pizza ananas des pieds".  Mais que voulez-vous, la mode a du talent (ou pas), et la fashion police n’a manifestement pas le droit à des vacances, à en croire la découverte mode que nous venons tout juste de faire.


Difficile – malheureusement – de passer à côté depuis quelques années : j’ai nommé les Crocs, cette paire de sabots en plastique qui se décline sur toute une palette de couleurs, et qui, selon certains, pourrait être branché. On comprenait encore quand c’était mémé qui nous le disait, mais notre sœur, là, on a tiqué : "branchés, ces sabots thalasso, pour de vrai ?". Bref, on a jamais adhéré à ses chaussures-chaussons, on ne va vous mentir.

Mais comme si cela ne suffisait pas, comme si nos yeux ne saignaient pas assez tout au long de l'année, la marque Balenciaga lançait en 2017 une version de Crocs à talons compensés – 10 centimètres de hauteur s’il vous plaît, pour la modique somme de 730 euros (soit un rapport de 73 euros le centimètre, hein). On vous laisse savourer ci-dessous le désastre (conjonctivite assurée) : 

Et là, en ce début d’été pourtant bien calme, alors qu’on se réjouissait du simple retour de la chemise  hawaïenne, voilà que les Crocs refont parler d’elles : avec cette fois… Un modèle à talons ! Baptisé "Cyprus", il serait "casual et confortable", dixit la marque, citée par le magazine Biba. Pour "être dans la tendance sans pour autant sacrifier le confort" (mais sa dignité apparemment, aucun problème).  Et le succès est au rendez-vous, puisque sur plusieurs sites de vente, notamment Sarenza, le modèle, vendu entre 45 et 50  euros, est déjà en rupture de stock (mais si vraiment vous insistez, sachez que vous pouvez encore en trouver sur Amazon). 

Un modèle décliné en trois couleurs : blanc, noir et "orchidée sauvage":

Et la marque ne s'arrête pas là, puisqu'elle vient par ailleurs de signer une nouvelle collab' avec Balenciaga pour créer des escarpins.

Ou pour téléphoner (?!)

Couleur, taille du talon, petites figures collées sur les côtés... Déjà, on préfère. Mais ça, c'est probablement parce qu'on ne connaît pas encore le prix...

Et sur les réseaux sociaux, ces deux nouveaux modèles ne sont - évidemment - pas passés inaperçus : 

Et vous, qu'en pensez-vous ? 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter