Rolex, Longines, Werenbach… Les 5 belles montres incontournables de la semaine

Avec
STYLE
DirectLCI
TENDANCE - LCI, en partenariat avec The Watch Observer, vous propose une sélection des plus belles montres de l'année 2018. Au programme de ce jour : Mido, le champion de la montre de luxe accessible ; la maison de vente aux enchères Phillips, en association avec Bacs & Russo, a dévoilé les résultats (astronomiques) de la vente Daytona Ultimatum ; Corum dévoile à Bâle cette année une version ultra haut de gamme de sa ludique et iconique montre Bubble ; Longines dévoile une nouvelle version furtive de sa légendaire montre de plongée Legend Diver et, pour finir, la jeune marque Werenbach, dont les cadrans sont réalisés à partir de morceaux de fusées Soyouz, dévoile de nouvelles références.

L'actualité horlogère reprend du poil de la bête, les nouveautés 2018 dévoilées aussi bien au Salon International de la Haute Horlogerie de Genève que celles lancées à Baselworld en mars dernier commençant doucement à investir les devantures de magasins.

Découvrez dès maintenant les 5 news de la semaine qu'il ne fallait pas manquer - des news qui nous prouvent une nouvelle fois autant la grande créativité qui règne dans l'univers impitoyable des montres que la folie spéculative qui le caractérise parfois.

Mido : quand bonne bouffe et belles montres font bon ménage

La maison Mido, marque du Swatch Group, célèbre en 2018 un siècle au service de la belle horlogerie accessible (ses montres étant à 1.000 € en moyenne). Elle nous a ainsi concocté pour Baselworld cette année une série de nouveautés particulièrement savoureuses associant, comme toujours chez Mido, designs soignés et intemporels, très belle qualité de fabrication, mouvements performants et, last but not least, rapport qualité / prix d'exception. Afin de poursuivre les festivités liées à son centenaire, Mido s'associe au festival gastronomique Taste of Paris 2018 dans l'enceinte du Grand Palais à Paris  jusqu'au 20 mai inclus. Les visiteurs peuvent y découvrir les grands chefs les plus en vue, qu'ils soient étoilés, à la mode ou jeunes talents pleins d'avenir.

Taste of Paris consiste précisément en 4 journées de dégustations, de rencontres avec des chefs cuisiniers et d’animations culinaires dans une ambiance festive qui vous permet par exemple d'y suivre des cours de cuisine ou encore d'y rencontrer des artisans et producteurs d'exception venus vous faire goûter (et vous vendre) leurs produits.

Montre officielle de ce très bel événement, Mido y dispose d'un pop-up store au sein duquel vous pourrez découvrir, essayer voire acquérir des montres issues de la nouvelle collection - parmi lesquelles la très belle et haut de gamme Commander Big Date éditée pour les 100 ans de Mido. Courez-y !

Mido Commander Big Date  - Prix = à partir de 960 € (version acier)

Daytona Ultimatum : quand la passion (ou la spéculation) dépasse la raison

C'est sous le marteau de la prestigieuse maison de vente Phillips, en association avec Bacs & Russo, que s'est tenue le 12 mai dernier la tant attendue vente aux enchères Daytona Ultimatum.

Comme son nom l'indique, cette vente proposait quelque 32 Cosmograph Daytona vintage, un chronographe signé Rolex et lancé en 1963 qui figure parmi les modèles les plus recherchés des collectionneurs.

Les résultats de cette vente exclusive qui s'est déroulée à Genève n'ont pas déçu les observateurs (et encore moins les organisateurs) puisqu'elle a totalisé la modique somme de... 18.570.645 €, chacune des 32 montres proposées ayant trouvé preneur.

Mais au-delà de ce montant qui paraît astronomique eu égard au nombre de pièces vendues, c'est la très attendue vente de la Rolex Daytona référence 6265 en or blanc, une montre unique baptisée en conséquence "The Unicorn", qui a fait sensation.

Estimée par la célèbre maison de vente entre 3 et 5 millions de Francs suisses (soit environ entre 2,5 et 4,2 millions d'Euros), ce chronographe daté de 1970 a trouvé preneur au prix interstellaire de 5.937.500 Francs suisses (soit presque 5 millions d'Euros) !

Ce n'est cependant pas la Daytona vendue le plus cher de l'histoire, ce titre revenant à un modèle ayant appartenu à l'acteur oscarisé Paul Newman dont la montre était partie (une nouvelle fois) sous le marteau d'Aurels Bacs, chez Philips, en octobre dernier à New York, pour... 15,29 millions d'Euros !

A toutes fins utiles, sachez que la version contemporaine de ce modèle, la Rolex Daytona acier lunette céramique référence 116500LN ne coûte "que" 11.350 €.

Mais qu'il vous faudra attendre un minium de 2 ans pour en avoir une tant la demande dépasse (en France) l'offre...


Pour en savoir plus sur la marque à la couronne, explorez les prix 2018 des montres neuves Rolex

Corum Bubble Swoosh Tourbillon Central : bienvenue dans la Haute Horlo ludique

Apparue au catalogue Corum en 2000, la montre Bubble est non seulement le modèle le plus connu de la marque Swiss Made mais également l'objet d'un véritable culte de la part de certains collectionneurs. Il convient de reconnaître que cette montre, avec sa glace saphir ultra bombée, affiche un look véritablement unique qui la fait ressembler de profil à une demie bulle !

Jouant sur son design ludique et sur l'effet loupe procuré par sa glace, Corum en propose de multiples versions habillées de cadrans très graphiques et parfois complètement délirants et fait même appel à des artistes contemporains de renom pour en sortir des éditions exclusives.


Sportive (bracelet caoutchouc et étanchéité) et très branchée, Corum en a pourtant présentée une nouvelle version à Bâle cette année qui fera date : la Bubble Swoosh Tourbillon Central. Comme son nom l'indique, cette Bubbble embarque pour la première fois un tourbillon. Prenant place dans un large boîtier de 47mm de diamètre, il offre une vue exceptionnelle sur son balais incessant, un spectacle amplifié par l'effet loupe de sa glace saphir qui vous permettra de voir cet échappement très prisé des amateurs comme vous ne l'avez jamais vu auparavant.


Corum ne faisant décidément pas les choses comme les autres (et c'est ce qui fait aussi son charme), la marque propose cette Bubble Swoosh Tourbillon Central en une version titane - un matériau apprécié notamment pour sa légèreté mais plutôt réservé en général aux montres de sport - et l'habille d'un inédit bracelet en maille milanaise lui aussi réalisé en titane.

Il en résulte une montre de Haute Horlogerie véritablement décalée tout à fait hors norme !

Corum Bubble Swoosh Tourbillon Central titane - Prix = 78.100 €

Longines Legend Diver PVD noir : montre de plongée furtive

Longines crée la surprise cette année à Bâle en étoffant sérieusement son offre en matière de montres de plongée, segment sur lequel la marque du Swatch Group est en général plutôt "timide". Ainsi, aux côtés de la magnifique et vintage à souhait Skin Diver dont nous vous avons récemment parlé ici même, elle a introduit à son catalogue d'autres modèles conçus pour l'exploration des abysses parmi lesquels une nouvelle version très contemporaine de sa célèbre Legend Diver.

Issue des années 60, cette montre était revenue sur le devant de la scène horlogère en 2010 en une version très proche du modèle historique. Elle revient huit ans plus tard parée d'un boîtier acier bénéficiant d'un traitement PVD noir mat.


Longines pousse l'exercice plus loin en l'équipant d'un cadran laqué au noir profond et en l'habillant d'un inédit bracelet en maille milanaise réalisé... en caoutchouc noir ! Il en découle une montre qui joue pleinement sur les paroxysmes : design vintage de la boîte mais traitement noircissant très contemporain, bracelet milanais emprunté au passé mais matériau actuel... Résultat ? Cette Longines Legend Diver version 2018 revêt un look moderne et furtif, à la frontière avec la montre de commando militaire, tout en conservant le dessin d'une montre de plongée classique directement issue des années 60.

Un mélange de styles détonnant qui devrait séduire une jeune clientèle à la recherche d'une montre à la personnalité affirmée.

Longines Legend Diver PVD noir - Prix = 2.380 €

Werenbach Leonov B.T.O. : la tête (et la montre) dans les étoiles

Fondée en 2013 et basée à Zürich (Suisse), Werenbach a su très vite sortir du lot grâce à un concept fort : les cadrans des montres qu'elle conçoit sont fabriqués à partir de matériaux issus des fusées Soyouz et récupérés, après leur retour sur Terre, sur les sites de lancement du Kazakhastan... Si l'idée est particulièrement originale pour ne pas dire délirante, la mise en œuvre est très sérieuse, les montres Werenbach bénéficiant d'une qualité de réalisation irréprochable et affichant des tarifs très attractifs.


Après un financement participatif lancé avec un succès retentissant l'année dernière, Werenbach dévoile de nouveaux modèles : les Leonov B.T.O. (Built To Order - chaque modèle étant produit à la demande). Les cadrans de ces nouvelles montres automatiques animées par des mouvements suisses sont découpés dans des surfaces de métal extraites des fusées à leur retour sur Terre en fonction de deux critères : soit parce que le fuselage est porteur de certains marquages originaux imprimés sur la fusée elle-même, soit parce qu'elles présentent des surfaces brûlées graphiques. Werenbach propose ainsi directement sur son site la possibilité de configurer sa Leonov B.T.O. en en choisissant la couleur (argenté, orange, rouge, brun, kaki, noir ou gris) mais également le cadran lui-même (parmi un large choix) et le bracelet. Afin de vous plonger la tête dans les étoiles jusqu'au bout, Werenbach vous permet de découvrir, pour chaque cadran proposé, la fusée dont il est issu.

Vous verrez ainsi sur son site la vidéo du lancement de ladite fusée et y trouverez toutes les informations relatives à la mission. Incroyable !

Werenbach Leonov B.T.O. - Prix = 1.673,28 € ou 1.753,92 € (en fonction du modèle)


L'actualité de vos marques préférées et des principaux acteurs du monde de l’horlogerie en temps réel avec The Watch Observer.

Sur le même sujet

Plus d'articles