S’habiller au prix juste quand on est un homme : bien choisir son manteau, ses souliers, ses pantalons…

S’habiller au prix juste quand on est un homme : bien choisir son manteau, ses souliers, ses pantalons…

MEN STYLE
DirectLCI
GUIDE D'ACHAT - Après vous avoir guidés pour bien choisir, tee-shirts, chemises et polo, BonneGueule, vous propose aujourd’hui ses conseils pour sélectionner vos manteaux, blousons, jeans, pantalons, seankers, souliers, vestes, blazers et costumes. De quoi remplir intelligemment et au meilleur prix votre dressing.

Objectif de cet article : vous conseiller sur les meilleures pièces à acheter au meilleur rapport qualité/prix. Sur les pièces du bas du corps et surtout sur ce qu’on appelle les « grosses » pièces comme un costume, un manteau ou une paire de souliers, il sera toujours plus intéressant d’investir plus et durablement. BonneGueule vous explique tout en détails. 

Les manteaux

- Un prix affiché entre 200 € et 400 € : si les pièces que vous trouverez à ces prix là restent correctes, elles n’auront pas une vraie durée dans le temps. Au delà de 30% de synthétique, abstenez-vous. 

- Un prix affiché entre 400 € et 600 € : une pièce qui va durer dans le temps conçue dans une matière de qualité. Déjà, le design doit être travaillé et les finitions fonctionnelles et nombreuses (comme des boutons en corne). 

- Un prix affiché à plus de 600 € : à partir de là, vous pouvez vous attendre à de très belles pièces en pure laine avec des mélanges cachemire ou mohair. La coupe est parfaite, et les finitions impeccables. 

Les blousons

- Un prix affiché entre 100 € et 400 € : on retrouve là des pièces en coton comme le teddy. Il y a un peu de tout, il faudra donc surtout faire attention aux finitions et à la découpe. On ne trouve pas, en revanche, de cuirs à ces prix là. 

- Un prix affiché entre 400 € et 600 € : première gamme de prix pour les cuirs de qualité mais aussi de jolies pièces bi-matières au design bien pensé et original. 

- Un prix affiché entre 600 € et 900 € : il s’agit de vêtements beaucoup plus haut-de gamme. Un tel budget permet de se faire vraiment plaisir en trouvant quelques pièces durables et élégantes. 

- Un prix affiché à plus de 900 € : nous sommes dans la gamme luxe des blousons avec des cuirs haut-de-gamme, des pièces de grands créateurs… 

Les jeans

- Un prix affiché entre 50 € et 110 € : vous aurez pour ces prix, une toile acceptable et une coupe correcte. 

- Un prix affiché entre 110 € et 170 € : on commence à trouver une vraie toile selvedge avec des coupes bien réalisées. 

- Un prix affiché à plus de 170 € : la toile (selvedge) est encore plus haut-de-gamme (on pense aux toiles japonaises), pour des pièces solides et durables qui vieillissent parfaitement et se bonifient même au fil du temps.

Les pantalons

- Un prix affiché entre 45 € et 90 € : la matière première est acceptable, bien que manquant souvent de texture. Les finitions sont basiques. 

- Un prix affiché entre 90 € et 140 € : ici la toile est belle avec un grammage assez épais. On relève un travail sur les détails. Avec un peu de chance, certaines pièces auront une tenue en laine raisonnable. 

- Un prix affiché à plus de de 140 € : gamme de prix excellente, on trouve des modèles aux finitions parfaites, un intérieur gansé et certains détails comme des poches passepoilées. De même, la matière est souvent de très bonne qualité. 

Les sneakers

- Un prix affiché entre 60 et 150 € : modèles d’entrée de gamme avec une semelle toujours collée et un design basique, bien qu’intéressant sur certains modèles. 

- Un prix affiché entre 150 € et 300 € : on trouvera là des semelles dites Margom, sur des modèles bien conçus et très esthétiques. 

- Un prix affiché à plus de de 300 € : pour cette gamme de prix, le travail de création est poussé, la matière est de haute volée, et la paire a des nombreuses finitions haut-de-gamme. 

Les souliers

- Un prix affiché à moins de de 150 € : ces souliers risquent de mal vieillir. La semelle est bas-de-gamme. 

- Un prix affiché entre 150 € et 200 € : c’est le prix de base pour des souliers en cuir. 

- Un prix affiché entre 200 € et 350 € : on trouvera des cuirs de meilleure qualité, des montages plus intéressants et un rapport qualité/prix acceptable. 

- Un prix affiché entre 350 € et 600 € : il s’agira de souliers durables que l’on commence à considérer comme haut-de-gamme. 

- Un prix affiché entre à plus de 600 € : on parle alors de modèles de luxe. 

Les vestes et blazers

- Un prix affiché entre 150 € et 200 € : la coupe et la couleur sont intéressantes mais on retrouve souvent des mélanges synthétiques. 

- Un prix affiché entre 200 € et 600 € : on trouvera un peu de tout en fonction des marques, avec souvent des modèles thermocollés aux prix surévalués. Quelques modèles très intéressants quand on commence à plus investir. 

- Un prix affiché à plus de de 600 € : à ce niveau, la coupe est parfaitement pensée, l’entoilage est de bonne facture et les détails nombreux. 

Le costume

- Un prix affiché entre 150 € et 300 € : la coupe est correcte mais là encore, on se désole de la présence de matières synthétiques. De même, le montage n’assure pas une bonne solidité. 

- Un prix affiché entre 300 et 400 € : c’est la gamme la plus intéressante pour s’offrir un premier costume assez correct. 

- Un prix affiché entre 400 et 500 € : à ce niveau, les montages sont de meilleure qualité et les matières plus texturées. Vous pourrez trouver des pièces tout à fait durables. 

- Un prix affiché entre 500 € et 900 € : ces modèles seront ceux des maisons vraiment intéressantes, qui proposent des modèles travaillés. Mieux, on commence à trouver quelques caractéristiques du sartorial. 

- Un prix affiché à plus de de 1 000 € : à ce niveau, votre costume aura une coupe impeccable, avec des détails de grande qualité. On retrouvera des matières naturelles pour des résultats véritablement haut-de-gamme, pas loin de la mesure.


Premier site de mode masculine en français, BonneGueule aide 4 millions d'hommes à se sentir bien dans leurs vêtements par sa pédagogie et son expertise, son engagement et son indépendance.

Sur le même sujet

Plus d'articles