VIDÉO - Comment bien porter les lunettes de soleil cet été ? Jimmy Fairly nous décrypte les dernières tendances

STYLE
DirectLCI
À LA MODE - Rondes, carrées, futuristes... LCI est parti à la rencontre d'Antonin Chartier, fondateur de la marque de lunettes "Jimmy Fairly" pour en savoir plus.

Access-Story, c'est le nouveau format de LCI qui vous emmène à la rencontre de ces professionnels, stylistes, designers, concepteurs ou encore tatoueurs qui vous rhabillent de la tête aux pieds ! Pour ce nouveau numéro, nous nous sommes intéressés aux lunettes de soleil. Ça y est, la période estivale a démarré le 21 juin dernier, c'est donc le moment de choisir votre prochaine paire pour avoir un regard sans faux pas sur la plage. 


Quelle forme de lunettes choisir ? Les lunettes à bannir  ? Pour quel prix ? Antonin Chartier, fondateur de la marque de lunettes "Jimmy Fairly"a répondu (avec style) à nos questions. 

Selon Antonin Chartier, pour les femmes la tendance de cet été, ce sont les lunettes "Cat Eye", des lunettes qui vous donnent des yeux de chat comme leur nom l'indique. Ce sont des lunettes vintage qui trouvent leur origine dans les années 60.  On assiste également au retour "des verres de toutes les couleurs". 


Pas trop foncés, ni trop transparents, avec une monture assez fine. Le style "oversize" est également très apprécié cette année et notamment chez les femmes, qui selon le fondateur de Jimmy Fairly, se tournent de plus en plus vers les modèles "homme".

"Les lunettes rondes en métal toute simple, c'est vraiment le produit classique qui va à toutes les formes de visage"Antonin Chartier, fondateur de "Jimmy Fairly"

Si vous voulez être sûr de ne faire aucun faux pas, il y a une paire qui va à tout le monde même si elle reste classique, ce sont les lunettes rondes en métal, toute simple : "C'est la mode en ce moment, ce sont les lunettes qui font l’unanimité, qui donnent un côté cool, tout en restant élégantes". 


À contrario, pour notre spécialiste s'il y a une paire à éviter c'est "la pilote". "Ce grand classique dans années 80 n'est plus à la mode en ce qui concerne les solaires par contre en optique, c'est devenu super cool". Mais Antonin Chartier précise tout de même qu'il ne faut pas vraiment se fier à ce qui est à la mode ou ce qui ne l'est pas : "Il n'y a plus vraiment de style qui va à un visage par exemple, c'est la personnalité qui va à un style. Ce qui va paraître moche aujourd'hui, ça sera incroyable demain !"

Des lunettes de soleil à des prix accessibles, c'est possible ?

Vous avez fait votre choix ? Reste un problème : le prix. Comme nous l'explique le directeur produit de Jimmy Fairly, dans le marché de l'optique, il y a eu pendant très longtemps deux approches. D'un côté des lunettes très bas de gamme à des prix dérisoires mais de mauvaise qualité et souvent sans protection pour les UV et de l'autre des paires très haut de gamme mais qui coûtent en moyenne 350 euros. 


Aujourd'hui, la nouvelle tendance a permis de trouver un juste milieu. Les opticiens sont de plus en plus nombreux à supprimer les intermédiaires. Chez Jimmy Fairly par exemple, on dessine, on fabrique et on vend directement ce qui permet d'avoir des lunettes à moins de 100 euros : "On peut faire ça parce que justement parce qu'il n'y a plus les licences de marque qu'il n'y a plus de grossistes, qu'il y a plus d'intermédiaires même dans la boutique". "Une marque qui vend directement, c'est ça qui qui peut rendre la lunette de qualité accessible", conclut Antonin Chartier. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter