Amel Bent : "Je réalise un rêve de gamine avec cet album"

Amel Bent : "Je réalise un rêve de gamine avec cet album"

MUSIQUE
DirectLCI
INTERVIEW – Un an après avoir marqué les esprits dans "Danse avec les stars", Amel Bent publie enfin son cinquième album, intitulé "Instinct". La chanteuse revient sur la genèse de ce disque bourré d'adrénaline, fortement marqué par son expérience dans le show de TF1.

Votre nouvel album sort plus d'un an après votre participation à Danse avec les stars, pourquoi cette longue attente ?
C'est l'attente normale entre deux albums, finalement ! J'avais lancé le single "Ma chance" avant l'émission pour pouvoir l'interpréter sur le plateau, mais on avait à peine commencé à travailler sur le disque. Ensuite, j'ai mis un an à le terminer.

A quel point votre participation à "Danse avec les stars" a-t-elle modifié votre approche de l'album ?
C'est sûr que j'avais envie de morceaux avec davantage d'énergie, mais je me disais que je n'allais pas pouvoir les assumer sur scène. Je sentais qu'il fallait que je m'ouvre un peu plus, mais je n'avais pas le courage. Je préférais rester dans ce qu'on connaît de moi et ce que je pensais être capable de faire. Une fois l'émission terminée, j'avais une débauche d'énergie liée à la danse.

Justement, on vous sent libérée comme jamais sur cet album...
Je n'ai jamais été dans la frustration mais là, j'ai senti que c'était le moment de franchir ce cap. Jusque là, je m'étais restreinte à ce que je savais faire. Quand je suis arrivée en studio, j'avais découvert tellement de choses que je ne soupçonnais pas qu'il fallait que j'en profite. Je me suis surpassée, j'avais besoin d'affirmer mon côté guerrière.

Est-ce compliqué de trouver l'équilibre entre chansons rythmées et ballades ?
Non, ça s'est fait simplement. On a parfois l'impression que je chante moins sur des morceaux plus dansants, alors qu'ils sont aussi difficiles vocalement. Il y a l'illusion de la facilité. Dans l'inconscient, les chansons à voix sont forcément des ballades. Pour moi, c'était cohérent de retrouver les deux types de chansons sur mon album, l'énergie et l'émotion.

"Je ne me suis jamais fait confiance"

Les gens qui vous arrêtent dans la rue sont-ils différents ?
Avant, on me disait souvent que je chante bien. Maintenant, on me parle davantage de mes chorégraphies. Il y a des gens qui ont découvert ma personnalité dans l'émission, et qui ont peut-être eu envie de découvrir le chant. J'ai l'impression que j'ai davantage de petites filles à mes concerts aussi.

C'était votre rêve de gamine d'être entourée de danseuses sur scène ?
Oui, je ne regrette pas du tout, j'ai tout de suite su que j'avais fait l'album qui fallait. Je l'ai tellement fait dans ma chambre depuis des années, j'ai kidnappé mes cousines tellement de fois, je me prenais pour Madonna, je sautais partout, je voulais être comme elle plus grande. J'ai réalisé que je ne me faisais  pas confiance, que je n'allais pas au bout de mes idées. Peut-être que ce sera le seul album dans cette direction, mais je suis très heureuse de l'avoir fait.

Pourriez-vous accepter d'être coach pour "The Voice" ?
Ça ne me dérangerait pas dans l'absolu, mais je n'aimerais pas devoir faire des choix, renvoyer des jeunes chez eux avec leurs rêves. Moi-même, j'ai été candidate dans "Nouvelle Star" et j'ai souvent été démoralisée quand je passais des castings. Ça m'est arrivé de me sentir comme une merde. Je n'ai pas envie de passer pour un bourreau.

Lire et commenter