Andrew Garfield se travestit dans le nouveau clip d'Arcade Fire

MUSIQUE

CLIP - Arcade Fire sort du silence radio et propose "We Exist" en guise de nouveau single. Pour le clip de cet hymne à la tolérance, le groupe met en scène Andrew Garfield qui prête ses traits à un jeune travesti en plein trouble identitaire. Touchant.

Après "Afterlife", la troupe canadienne d’Arcade Fire publie un nouveau single de leur album "Reflektor". Pour promouvoir le clip de "We exist", le groupe a fait appel à l’acteur Andrew Garfield, le jeune Spider-Man qui joue le rôle d’un garçon en pleine recherche identitaire. Il se rase d’abord le crâne avant de se travestir en femme et danser de façon hypnotique et possédée au côté d’un boys-band façon Full Monty.

Perruque blonde, veste rose, maquillage travaillé, l’acteur de "The Amazing Spider Man" déambule sous le regard mauvais des autres personnes qui n’hésitent pas à le bousculer violemment. Mais, le jeune homme compte affirmer sa personnalité et dans un élan de courage, avec une orientation sexuelle et une identité nouvellement affirmée qu’il compte se rendre à Coachella. La vidéo se finit d’ailleurs sur un final grandiose : sur la scène du festival américain où les Canadiens se sont produits il y a quelques semaines.

Soutien à la cause homosexuelle

Andrew Garfield se révèle touchant et d’un humanisme renversant. Quant à la vidéo, le groupe explique vouloir en faire un clip de sensibilisation à la cause homosexuelle et transgenre. C’est d’ailleurs ce dont traite la chanson "We Exist". Sur une mélodie aux airs blues-rock, elle raconte l’histoire d’un jeune garçon qui veut annoncer à son père qu’il est homosexuel et clame le droit de se marier avec la personne de son choix. Un vrai hymne à la tolérance.

Pour ce qui est de l’actualité musicale, Arcade Fire continue sa tournée mondiale huit mois après la sortie de leur surprenant album "Reflektor". La troupe menée par Win Butler sera de passage en France pour deux concerts exceptionnelles les 3 et 4 juin au Zénith de Paris.
 

Lire et commenter