Comment Jay-Z et Beyoncé se sont offert le Louvre pour leur nouveau clip

DirectLCI
COULISSES – C’est dans les galeries du Louvre que Jay-Z et Beyoncé ont tourné la vidéo de "Apeshit", premier extrait de leur nouvel album. Une opération bénéfique pour les deux parties. Explications.

C’est le coup de comm' du moment. Dans la nuit de samedi à dimanche, les époux Jay-Z et Beyoncé, alias The Carters, ont mis en ligne le clip de "Apeshit", premier extrait de leur album commun disponible dans la foulée sur la plateforme Tidal. Son décor ? Les somptueuses galeries du musée Louvre où le couple prend notamment la pose devant "La Joconde" de Leonard De Vinci. Parmi les œuvres filmées par le réalisateur Rick Saiz on peut également apercevoir "Le Sacre de Napoléon" de Jacques-Louis David et des sculptures mythiques comme "La Victoire de Samothrace" et "La Vénus de Milo".

"Beyoncé et Jay-Z sont venus visiter le Louvre à quatre reprises ces dix dernières années", explique la direction du Louvre à LCI. "Lors de leur dernière visite en mai 2018, ils nous ont proposé cette idée de tournage. Les délais étaient très courts mais le projet a vite convaincu le Louvre car le synopsis montrait un vrai attachement au musée et aux œuvres qui les avaient marquées." Il faut dire que les Carter sont de grands amateurs d’art. En 2013, Monsieur avait chanté six heures d’affilée au Moma de New York pour les besoins du clip de "Picasso Baby".

En 2017, Madame avait posé enceinte pour l’artiste Awol Erizku. Un cliché qui avait explosé les records de " likes " sur Instagram en quelques heures...

Au fait, tourner au Louvre, combien ça coûte ? Le Louvre ne souhaite pas communiquer le montant de l’opération. Mais si l’on se réfère aux barèmes publiés en ligne par l’établissement, 8 heures de présence pour une équipe de cinéma de 50 personnes est facturé 10.000 euros. Une somme presque dérisoire pour des stars de la pop comme Jay-Z et Beyoncé qui n’hésitent pas à investir plusieurs millions de dollars dans leurs clips.


Si le musée ne va pas bouder sur une telle manne financière, il s’agit avant tout d’une formidable campagne de pub. Jugez plutôt : en 2017, le Louvre a accueilli 8.1 millions de visiteurs. Or depuis sa mise en ligne, le clip de "Apeshit" enregistre déjà plus de 11 millions de vidéos vues.

Une cinquantaine de tournages ciné par an

Lieu prisé des cinéastes, de "Belphégor" à "Da Vinci Code" en passant par "Edge of Tomorrow" avec Tom Cruise et Adele Blanc-Sec de Luc Besson, le Louvre accueille plus d'une cinquantaine de tournages de fiction chaque année. Ces derniers mois, il a reçu la visite des équipes de blockbusters américains comme "Wonder Woman" et "Cinquante Nuances Plus Claires", ou encore de la série policière française L’Art du Crime, diffusée sur France 2.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter