Après la sortie de "Drones", Muse chouchoute ses fans

MUSIQUE
DirectLCI
RETROUVAILLES - Dix ans après sa dernière séance de dédicaces, le groupe a décidé de renouveler l'expérience mardi dans un grand magasin parisien, entre émotion et décontraction de la part des nombreux fans.

On imaginait des débordements, des crises d'hystérie et des bousculades à la pelle. Mais les aficionados de Muse, réunis mardi 9 juin à la Fnac Saint-Lazare pour une séance de dédicaces rarissime, savent se tenir. Sagement alignés quelques minutes avant l'arrivée du trio, les 400 privilégiés trépignent tout de même d'impatience.

Une poignée ont dormi sur place

Surtout quand on sait que les plus motivés ont dormi devant l'entrée du centre commercial pendant la nuit, prêts à tout pour faire un hug à Matthew Bellamy, Dominic Howard et Chris Wolstenholme. "C'est magique et incroyable de pouvoir faire ça, nous confie Gladys, 20 ans, venue tout droit de Genève. On a aussi suivi le groupe toute la journée dans ses déplacements, pour les voir le plus possible. C'est une chance de les voir à deux pas de moi. Ça fait 11 ans que je suis totalement fan et je ne les ai encore jamais vus en concert. Mais j'ai eu mon bac d'anglais grâce à leurs chansons."

De son côté, Florine, 34 ans, sac en dos de campeur en guise de bagage, est venue avec un message très personnel, elle qui a combattu une maladie grave en écoutant le groupe. "Je crois qu'ils ne se rendent pas compte à quel point ils ont changé nos vies", rajoute-t-elle. A la sortie, les mots lui manquent pour qualifier son immense émotion. "Je ne sais pas si je vais m'en remettre", nous glisse-t-elle. Grégoire, 30 ans, est venu d'Auvers sur Oise avec sa petite amie Nadia, 23 ans. "On est arrivés à 4 heures du matin, on était une petite centaine, j'ai failli dormir dehors lundi soir, mais finalement je suis placé dans les premiers. C'est différent d'un concert parce que je peux les approcher au plus près."

A VOIR AUSSI >> Revivez le live explosif au "Grand Journal"

Aux alentours de 18h30, la rencontre entre les fans commence par un "Joyeux anniversaire" collégial pour Matthew Bellamy. Elle se déroule dans la décontraction la plus totale, avec le nouvel album du groupe, Drones, en musique de fond . Les fans ont allégrement hurlé les paroles, entre bises et autres signatures insolites, ours en peluche, cymbales, guitares ou encore mégaphones, qui se sont enchaînés à vitesse grand V, sous l'autorité du service de sécurité et du management du groupe.

Un peu à distance, la nouvelle petite amie du chanteur, Elle Evans, qui figure dans le nouveau clip "Mercy" , a pris goût à ce moment, n'hésitant pas à se déhancher au rythme de chansons comme "Psycho" ou "Defector". Prochains gros rendez-vous pour Muse : une flopée de festivals comme le Main Square, Musilac ou les Vieilles Charrues. Avec plus de distance cette fois-ci.

A LIRE AUSSI >> Matthew Bellamy en interview pour Metronews

Sur le même sujet

Lire et commenter