Bénabar déçu par les propos de Stromae sur les Enfoirés

MUSIQUE

RANCOEUR - Bénabar a expliqué dans "VSD" qu’il avait mal pris les explications de Stromae sur son refus d’intégrer la troupe des Enfoirés qui œuvre pour les Restos du cœur.

Il gardait ça sur le cœur depuis pas mal de temps. Bénabar est revenu, au cours d’une interview accordée à VSD, sur les explications de Stromae quant à son refus d’intégrer les Enfoirés. Si Bénabar n’a pas pu participer l'an passé au concert de la troupe pour cause d’agenda incompatible, il a souvent répondu présent et l’interprète du "Dîner" n’hésite pas à monter au créneau pour défendre cette initiative. 

"C’est malheureusement encore utile […] Je trouve les polémiques déplacées. J’ai d’ailleurs été déçu par l’attitude de Stromae, il y a trois ans, qui n’a pas voulu y participer, ce qui est parfaitement son droit. Il n’était pas juste obligé de sous-entendre que nous en profitions pour notre promotion. C’est inexact et blessant. Je pourrais moi aussi faire un procès d’intention et laisser entendre qu’il n’est pas venu parce que ça ne servait pas son plan de carrière", a déclaré le chanteur. 

Sans Stromae mais avec Kendji Girac et Amir

A la suite de l’immense succès de l’album Racine Carrée, les Enfoirés auraient bien aimé capitaliser sur la popularité de Stromae. Mais l’artiste a préféré décliner l’invitation. "Si je fais ce genre d’association, que je me mets en avant, c’est pour servir ce genre d’association. Mais j’ai un problème avec ça parce que j’en profite. C’est là où je me sens mal", avait confié en décembre 2013 à Europe 1 l’interprète de "Papaoutai".

En janvier prochain à Toulouse, il faudra donc compter sans Stromae mais avec l’arrivée de deux nouveaux : Kendji Girac et Amir. Mais en attendant de chanter pour la bonne cause, Bénabar a également profité de cet entretien pour tacler le monde de la musique. "Il y a deux milieux en fait. Ceux qui s’expriment et ceux qui communiquent. D’un côté, ceux qui se consacrent à essayer de faire des bonnes chansons, on est nombreux là-dedans. De l’autre, les petits marquis parisiens qui considèrent qu’il vaut mieux faire un dîner à paris avec des gens influents plutôt que cinquante concerts en Province", a-t-il estimé, sortant pour une fois de son habituelle discrétion. 

Lire aussi

    En vidéo

    Goldman quitte Les Enfoirés : "Il a besoin de souffler un petit peu, pendant quelques années"

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter