Bertrand Cantat donne un concert pour soutenir José Bové

MUSIQUE

ENGAGEMENT – L'ex-leader de Noir Désir s'est produit sur scène samedi soir à Bordeaux avec son nouveau groupe Détroit pour soutenir la tête de liste d'Europe Ecologie-Les Verts aux européennes.

C'est l'histoire d'une vieille amitié. Bertrand Cantat et son nouveau groupe Détroit ont donné un concert samedi à Bordeaux pour soutenir José Bové. Le militant anti-OGM est candidat pour le Sud-Ouest aux élections européennes du 25 mai. "On est heureux d'être là. On n'est pas là par hasard, on est là pour soutenir José. On est là pour soutenir des idées, on est là pour soutenir une vieille amitié aussi, une fidélité", a lancé, après quelques titres, l'ex-leader de Noir Désir aux 2.500 personnes massées sous une halle de l'espace Darwin.

Des tubes de Noir Désir

"C'est une fidélité déjà un peu ancienne qui nous réunit. On a beau avoir beaucoup de déceptions et beaucoup de questions à se poser sur ce que sont les élections, sur l'utilité des élections, sur l'utilité des élections européennes, on pense que celles-là, avec ce genre de personnes, ça a une utilité réelle et c'est là qu'on intervient", a-t-il encore dit, très applaudi. Le concert qui a débuté vers 18 heures a duré une petite heure. Devant des spectateurs totalement acquis, le groupe, qui avait déjà électrisé le public lors du Printemps de Bourges , a repris quelques quelques tubes de Noir Désir, comme "Fin de siècle" ou le mythique "Tostaky". A la fin, Bertrand Cantat est revenu sur scène avec José Bové sous les applaudissements.

En juin 2000, en marge du procès du démontage du restaurant Mac Donald's de Millau (Aveyron) dont il avait pris la tête, "Bertrand a été le premier à me dire 'je viens, on va participer'", avec Noir Désir, au rassemblement de soutien aux dix prévenus, avait déclaré avant le concert le cofondateur de la Confédération paysanne. De sa création dans les années 1980 à sa dissolution en 2010, Noir Désir, proche des mouvements libertaires, s'est engagé contre la mondialisation. Avec son nouveau groupe Détroit, Bertrand Cantat, qui n'en a pas finit avec la justice , semble poursuivre dans la même veine.

Sur le même sujet

Lire et commenter