Booba : quatre figurants de son clip "A4" condamnés

Booba : quatre figurants de son clip "A4" condamnés

DirectLCI
POLÉMIQUE - Des figurants d'un clip de Booba tourné en 2012 viennent d'écoper de peines diverses. Ils ont été condamnés pour avoir arboré et utilisé des armes à feu fournies par le staff du rappeur.

Sortir les kalash en Guadeloupe coûte cher. Ce n'est cependant pas Booba, venu y tourner le clip A4 qui l'a appris, mais les figurants. Selon Radio Caraïbes International , quatre d'entre eux comparaissaient jeudi pour répondre de leur participation armée au clip du Duc de Boulogne en mai 2012. Après délibéré, les juges ont condamné les prévenus selon leurs casiers judiciaires, à des peines allant de 200€ d’amende à 7 mois de prison ferme.

À l'époque des faits, Booba était de passage sur l’île dans la commune des Abymes avec son nouveau titre A4 (du nom d'un fusil d'assaut utilisé par l'armée américaine, ndlr). Comme le relate le seul prévenu présent sur les quatre, l'équipe du chanteur aurait fourni tee-shirts à tête de mort et fusils. Les jeunes du quartier Grand Camp auraient accepté de prendre part au tournage, sans penser qu’ils auraient maille à partir avec les policiers. Le mot d'ordre : "faire le show". "Je ne pensais pas que ça allait prendre une telle ampleur. Il nous a vendu du rêve", constate, amer, l'unique accusé à la barre. 

"Il s’est servi de vous comme de simples marionnettes pour faire sa publicité"


Certains habitants avaient été choqués par les coups de feu, tirés (avec des balles à blanc ?) lors du tournage. Booba, lui, n’a pas pu être poursuivi localement. Il est reparti presque immédiatement, échappant ainsi à l’enquête ouverte par les autorités les jours suivants. Ce que déplorent les magistrats et surtout des avocats de la défense. "Il s’est servi de vous comme de simples marionnettes pour faire sa publicité", a dit la présidente du tribunal.

Cette polémique ne semble pas être un contre-temps pour le rappeur qui a annoncé l'arrivée du clip Une Vie de Chris Macari, son fidèle réalisateur. Dimanche, il a posté une photo sur Instagram tout sourire et précise qu'il a failli "canner" (mourir, ndlr) sur le tournage de cette nouvelle vidéo. Le rappeur s'apprête à donner un concert sur le bateau de la Villa Schweppes qu'il prévoit d'aborder... en hélicoptère, comme annoncé sur Twitter. Mais pas un mot sur l'issue de ce procès. 

Plus d'articles