Drake en concert à Paris en mars : le prix des places fait tourner la tête des internautes

DirectLCI
REVUE DE TWEETS - Ils ont sauté de joie avant de vite reprendre leurs esprits en apprenant les détails de la billetterie. Les fans du rappeur canadien étaient partagés entre colère et hilarité, lundi soir, face au prix annoncé des billets pour voir leur idole sur la scène de l'Accorhotels Arena l'an prochain. Et c'est évidemment sur les réseaux sociaux qu'ils ont tout lâché. Florilège.

L'ascenseur émotionnel. Pas forcément celui qu'on préfère prendre mais c'est celui qu'ont emprunté, bien malgré eux, les fans de Drake lundi. Dans la matinée, l'Accorhotels Arena annonçait la venue du rappeur canadien pour deux dates exceptionnelles, les 12 et 13 mars. Les mains se sont frottées, les yeux se sont illuminés et les corps ont sautillé un peu. Mais cette euphorie a été de courte durée. Le couperet est tombé au moment de la publication du prix des places.

Rien en-dessous de 86 euros, selon le site Live Arena, même en fosse, ce qui paraît étonnant quand on sait qu'il ne fallait débourser "que" 51 euros pour assister debout au concert de Madonna en décembre dernier. En fosse or et en catégorie 1, les prix frôleraient les 100 euros. Le site de la Fnac affiche lui un éventail de tarifs allant de 86,60 à 113,70 euros, avec une catégorie 2 "intégralement en visibilité réduite". Suffisant pour faire paniquer les fans de Drake qui ont rivalisé d'imagination pour tenter d'obtenir leur fameux sésame.

Les réseaux sociaux, en particulier les commentaires des différents évènements Facebook créés, ont vu défiler lundi soir des messages plus fous les uns que les autres. Certains proposaient un rein, d'autres un appartement, une voiture ou encore leur CDI. Et il y a Maxence, un internaute sur Facebook, qui a envoyé un message à la Banque postale pour lui "demander un crédit pour aller en catégorie 1" au concert. Une requête qui n'est pas restée sans réponse, sa conseillère le remerciant pour son humour. C'est déjà ça.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter