Epuisé, Justin Bieber annule la fin de sa tournée mondiale : aurait-il vu trop grand ?

MUSIQUE
DirectLCI
AU DODO – Un an et demi sur les routes, c’était trop pour lui. Dans un court communiqué publié lundi, le Canadien a annoncé qu’il n’assurerait pas les 14 dates pourtant complètes qui restaient au programme de son "Purpose World Tour". De quoi se demander si son entourage n'a pas un peu trop chargé la mule.

Justin Bieber a-t-il eu les yeux plus gros que le ventre ? La question va sans doute nous attirer les foudres de bon nombre de Beliebers mais elle mérite d'être posée. Le Canadien a annoncé, ce lundi, qu'il n'irait pas au bout de son "Purpose World Tour", qui devait l'emmener dans les plus grands stades nord-américains et en Asie d'ici la fin de l'année. "En raison de circonstances imprévues, Justin Bieber va annuler le reste de sa tournée. Justin aime ses fans et déteste les décevoir. Il les remercie pour cette expérience incroyable ces 18 derniers mois. Il est reconnaissant et honoré d'avoir partagé cette expérience avec son équipe sur plus de 150 concerts sur six continents. Cependant, après un examen prudent, il a décidé de ne plus assurer aucune date", peut-on lire dans un court communiqué qui précise que tous les billets seront remboursés.

Comme à chacune de ses annonces, les réseaux sociaux ont rapidement réagi, sa communauté de fans cherchant à élucider le mystère de ces "circonstances imprévues". La réponse est venue de TMZ d'abord. "Il en a marre", a expliqué une source de la tournée au site spécialisé dans l'actualité des célébrités. Puis le principal intéressé y a été de son mot face caméra. Retrouvé par un paparazzo de TMZ, le Biebs raconte tout sourire qu'il était "sur la route depuis 2 ans" et qu'il a "simplement besoin de se reposer, de se relaxer". "On va faire du vélo", lâche-t-il avant de s'excuser une nouvelle fois auprès de ses fans. Un message reçu cinq sur cinq si l'on en croit les tendances sur Twitter lundi matin. Le hashtag #WeRespectYourDecisionJustin, "nous respectons ta décision Justin", était l'un des plus utilisés.

Une tournée entachée par quelques frasques

"La tournée était très longue et il était épuisé", a glissé un proche à Entertainment Tonight. Un an et demi loin de la maison, c'était sans doute un peu trop pour un jeune homme de 23 ans soumis à une pression médiatique permanente. Alors forcément, le vernis a craqué à plusieurs reprises pendant sa tournée. Quelques jours à peine après le premier concert du "Purpose World Tour" en mars 2016, Justin Bieber a annulé toutes ses rencontres en coulisses avec les fans, que ces derniers avaient achetées à prix d'or. Puis a fermé son compte Instagram en août en demandant aux internautes "d'arrêter la haine". En octobre 2016, il avait quitté la scène à Manchester, excédé par les cris du public. Avant de frapper un fan à Barcelone un mois plus tard. Autant de "mauvais comportements" qui ont poussé la mairie de Pékin à la déclarer persona non grata jusqu'à nouvel ordre la semaine dernière.

En vidéo

"One Love Manchester", un concert en hommage aux victimes de l’attentat de Manchester

Et puis il y a eu cet arrêt imprévu en Angleterre en juin où l'émotion a été trop forte au moment de rendre hommage aux victimes de l'attentat de Manchester lors d'un grand concert organisé par son amie Ariana Grande. Le mois suivant à Londres, c'est sous une autre forme que sa fragilité s'est exprimée. Justin Bieber, bien enrhumé, a répété aux 60.000 spectateurs présents à Hyde Park qu'il passait "une sale nuit", sortant même son Vicks Vaporub sur scène. Signe que prolonger sa tournée indéfiniment n'était sans doute pas l'idée la plus judicieuse qu'ait eue son staff. Alors Justin, nous n'avons que trois mots à vous dire : reposez-vous bien. Et revenez en forme.

Plus d'articles

Lire et commenter