Qui est Netta Barzilai, la chanteuse israélienne, grande gagnante de l’Eurovision 2018 ?

Qui est Netta Barzilai, la chanteuse israélienne, grande gagnante de l’Eurovision 2018 ?

DirectLCI
ZOOM – Aussi atypique que talentueuse, délirante et féministe, la chanteuse Netta Barzilai a remporté pour Israël le concours 2018 de l'Eurovision à Lisbonne. LCI fait les présentations.

Chauvinisme oblige, on croisait forcément  les doigts pour Madame Monsieur, le duo français qui représentait la France au Concours Eurovision, samedi 12 mai à Lisbonne. Avec de réelles chances puisque, ce vencredi, d’après les dernières projections des bookmakers, le duo composé de Emilie Satt et Jean-Karl Lucas pointait à la troisième place avec "Mercy", sa chanson inspirée de l’histoire vraie d’une petite fille nigériane, née sur un bateau humanitaire.


Si le premier sacre tricolore depuis Marie Myriam en 1977 nous aurait fait très plaisir, nos frenchies avaient à faire face à la concurrence d’une certaine Netta Barzilia, favorite depuis plusieurs semaines déjà. Netta qui ? Cette Israélienne de 25 ans s’y connaît en matière de concours puisqu’elle a remporté le télécrochet "Rising Star" avant de tenter sa chance auprès du comité de sélection pour l’Eurovision. Sa chanson ? "Toy", un hymne électro-pop dont le clip a généré quelque 23 millions de vue sur YouTube depuis mars dernier.

Quelque part entre Camille et Björk, Beth Ditto et le Sud-Coréen Psy, la jeune femme propose un univers pour le moins…  singulier. Comique lorsqu’elle imite la poule dans une chorégraphie délirante qui fait déjà l’objet d’une foule de parodies. Mais aussi engagée dans les paroles qui invitent les machos au respect sur le refrain explicite : "I’m not your toy, you stupid boy" (je ne suis pas ton jouet, abruti de garçon -ndlr). 


"Cette chanson porte un message important", expliquait Netta dans une interview accordée au site Wiwibloggs. "Le réveil du pouvoir féminin et de la justice sociale, dans un emballage joyeux et coloré", ajoutait-elle au sujet du titre co-écrit par le duo de compositeurs Doron Medalie et Stav Berger, des pointures de la pop locale. "De la même manière, mes bruits de bouche imitent la voix d’une poule mouillée. Quelqu’un, homme ou femme, qui traite son partenaire comme un jouet."

Personnage atypique, Netta est également une musicienne accomplie. La jeune femme, qui a grandi au Nigeria, a étudié la musique dans une école de Tel-Aviv avant de former le collectif Experiment, avec un goût prononcé pour les impros délirantes. Sur scène, elle s’accompagne d’un looper, un système audio qui lui permet d’enregistrer sa voix et de la transformer à l’envie durant sa performance. Les producteurs de l’Eurovision avaient accepté qu’elle l’utilise, sur la scène de l’Altice Arena, à Lisbonne, à condition que tous les bruits qui en sortent soient réalisés en live. Avec un certain succès, donc, puisqu'elle est devenue la 4e Israélienne à remporter le concours.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter