"How Much a Dollar Cost", ou l'histoire de la chanson préférée de Barack Obama en 2015

"How Much a Dollar Cost", ou l'histoire de la chanson préférée de Barack Obama en 2015

BEST OF – Kendrick Lamar peut être fier. Avec "To Pimp a Butterfly", le rappeur américain a signé l'un des meilleurs albums de 2015, tous genres confondus. Il contient, entre autres pépites, le splendide "How Much a dollar cost", que Barack Obama en personne a désigné comme sa chanson préférée de l'année. Mais de quoi parle-t-elle au juste ?

Barack Obama est un homme de goût. S'il a pris l'habitude de révéler ses goûts musicaux sur les réseaux sociaux, de Stevie Wonder à Coldplay en passant par John Legend et Frank Ocean, le président américain n'a pas choisi le morceau le plus évident au moment de désigner sa chanson préférée de 2015 au magazine People . Son choix s'est en effet porté sur How Much a Dollar Cost, extrait de To Pimp a Butterfly, le chef-d’œuvre du rappeur Kendrick Lamar, en lice pour 11 Grammy Awards, dont celui de l'album de l'année, le 15 février prochain à Los Angeles.

De cet opus à la croisée des chemins, entre hip-hop, rock et jazz, plusieurs singles ont été extraits. "I", "King Kunta", "Alright" et son magnifique clip en noir et blanc... Mais pas "How Much a Dollar Cost", ce qui prouve que le locataire de la Maison Blanche a écouté le disque en entier. Mais de quoi parle cette chanson au juste ? D'une rencontre, à Johannesburg, entre Kendrick Lamar et un SDF, qui lui demandait l'équivalent d'un dollar alors qu'il faisait le plein dans une station essence. Persuadé que l'inconnu va utiliser l'argent pour s'acheter à boire, le rappeur s'en va. Puis regrette.

Comme si Dieu lui parlait à travers un SDF

"Il m'a dit 'God Bless You' (Dieu te bénit)", racontait l'artiste en mai dernier au site iJoe Entertainment . "Ça m'a frappé. Je me suis dit que c'était un moment qui allait au-delà du fait de donner de l'argent. C'était comme si Dieu me parlait à travers lui." Antithèse des rappeurs bling-bling, Kendrick Lamar va se persuader qu'il a perdu sa place au paradis. Et qu'il lui faut écrire cette chanson pour se rattraper, comme une métaphore de l'égoïsme de la société contemporaine.

Musicalement, "How Much a Dollar Cost" est aussi l'histoire d'une rencontre. Afin d'utiliser sur "i" un sample de "That Lady", classique soul des sixties enregistré par les Isley Brothers, Kendrick Lamar était lui-même allé demander l'autorisation au chanteur Ron Isley, 73 ans. Les deux hommes ont sympathisé. Et le rappeur d'inviter son aîné à poser sa voix, d'une infinie beauté, sur la dernière partie de "How Much a Dollar Cost". Après tout ça, si on ne vous a pas donné envie de l'écouter... C'est par ici ! 

A LIRE AUSSI >> To Pimp a Butterfly, ou les clés de l'album rap de l'année

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex et Olivier Véran donneront une conférence de presse à 19h

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.