"I See You" : et si The XX venait (déjà) de sortir le meilleur album de 2017 ?

"I See You" : et si The XX venait (déjà) de sortir le meilleur album de 2017 ?
MUSIQUE
DirectLCI
ON ADORE – Jamais deux sans trois ? Avec "I See You", son nouvel opus disponible ce vendredi, le trio anglais The XX apporte de nouvelles couleurs (chaudes) à sa formule magique. Le premier grand disque de l’année. Et peut-être bien plus... LCI vous explique pourquoi.

Parce que ce sont des prodiges de la pop

Depuis qu’on a découvert leurs premiers singles, au printemps 2009, les jeunes musiciens de The XX fascinent par leur talent brut, leur précocité aussi. Les deux chanteurs, Oliver Sim et Romy Madley Croft, par ailleurs bassiste et guitariste, ont formé le groupe sur les bancs de l’école, à l’âge de 15 ans. On craque pour leur douces voix entrelacées, la pureté de leurs mélodies. Mais aussi l’émotion à fleur de peau de leurs textes, aussi personnels qu’universels. Pièce essentielle du trio, le DJ Jamie Smith orchestre ces confessions intimes avec élégance et ingéniosité, après une expérience en solo réussie.

Parce que leur musique défie les catégories

Si I See You contient un titre intitulé "A Violent Noise", n’attendez pas de The XX un déluge de décibels. Comme sur ses prédécesseurs, c’est l’émotion à fleur de peau de Romy et Oliver qui met une claque à l’auditeur. Musicalement, le trio ne s'embarasse d'aucun code. Ni tout à fait rock, ni tout à fait pop, radical aux entournures mais toujours séduisant, ce nouvel opus prend des couleurs soul et r’n’b à l’instar de "Dangerous", le titre d’ouverture à la basse ronflante, dopé aux cuivres. Ou de "On Hold", le premier single qui sample le duo américain Hall & Oates sur un tapis de synthés scintillants.

Parce qu’on est un peu de mauvaise foi

Bon d’accord, nous ne sommes qu’en janvier. Et de grands disques vont débarquer dans les prochains de mois, certains attendus, d’autres sans prévenir, comme souvent. Par sa douce assurance, sa chaleur nouvelle aussi, la musique de The XX a le chic pour accompagner l’auditeur dans tous les moments de la vie, les joyeux comme les tristes, le matin sous les écouteurs ou le soir au creux de l’oreiller. Et si vous avez (encore) besoin de juger sur pièce, sachez que le groupe fera escale par la France début février, les 14 et 15 au Zénith de Paris, le 17 au Zénith de Strasbourg et le 21  à la Halle Tony Garnier à Lyon.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter