"Il voulait être libéré" : la famille d’Avicii laisse entendre que le DJ suédois s'est suicidé

DirectLCI
HOMMAGE - Dans une lettre ouverte adressée à la presse suédoise, la famille de Tim "Avicii" Bergling évoque la personnalité tourmentée du jeune DJ de 28 ans retrouvé mort vendredi 20 avril à Oman. "Il n’y arrivait plus. Il voulait être libéré", écrivent ses proches, laissant entendre, sans le dire, que l'artiste a mis fin à ses jours.

Avicii "n’y arrivait plus". Dans une lettre ouverte adressée à la presse suédoise ce jeudi après-midi, la famille Tim Begling – son nom à la ville – laisse entendre que le DJ de 28 ans retrouvé mort vendredi 20 avril dernier à Mascate (Oman) se serait suicidé. Évoquant sa personnalité angoissée, tracassée, "une âme artistique tourmentée qui a toujours porté en lui de grandes questions existentielles", ses proches décrivent un jeune homme aux idées noires. 

"Quand il a arrêté de tourner, il voulait trouver un équilibre dans la vie pour se sentir bien et être capable de faire ce qu'il aimait le plus - la musique", poursuivent-ils. "Il a vraiment lutté avec des pensées sur le sens de la vie, le bonheur. Il n’y arrivait plus. Il voulait être libéré. Tim n'était pas fait pour la machinerie dans laquelle il s'était retrouvé. C'était un gars écorché qui aimait ses fans mais se protégeait de la lumière des projecteurs."

Tim, tu seras pour toujours aimé et regrettéLa famille d'Avicii dans une lettre ouverte

Et de conclure : "Tim, tu seras pour toujours aimé et regretté. Ce que tu étais et ta musique porteront ton souvenir dans le temps. Nous t'aimons." Contactée ce jeudi soir par l'AFP,  une porte-parole de l'artiste a refusé de confirmer  la cause de la mort, ni s'il s'agissait d'un suicide. Une source au sein de la police d'Oman, où est mort Avicii, avait déjà fait  savoir que la piste criminelle était écartée. 

La lettre en intégralité

Voici la traduction intégrale de cette lettre publiée ce jeudi par les médias suédois, six jours après la mort d'Avicii :


Stockholm, le 26 avril 2018

Notre Tim chéri était un chercheur, une âme artistique tourmentée qui a toujours porté en lui de grandes questions existentielles. Un perfectionniste hors pair qui voyageait et travaillait si dur à un rythme qui a entraîné un stress extrêmement difficile. 

Quand il a arrêté de tourner, il voulait trouver un équilibre dans la vie pour se sentir bien et être capable de faire ce qu'il aimait le plus - la musique.

Il a vraiment lutté avec des pensées sur le sens de la vie, le bonheur.

Il n’y arrivait plus. 

Il voulait être libéré. 

Tim n'était pas fait pour la machinerie dans laquelle il s'était retrouvé. C'était un gars écorché qui aimait ses fans mais se protégeait de la lumière des projecteurs.

Tim, tu seras pour toujours aimé et regretté.

Ce que tu étais et ta musique porteront ton souvenir dans le temps.

Nous t'aimons,

La famille

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter