ISIS : le groupe de rock américain confondu avec l'Etat islamique

MUSIQUE

MALENTENDU – Groupe culte des années 2000, ISIS ne fait plus de musique depuis plus de cinq ans. Or ces dernières heures, leur page Facebook a reçu des tonnes de commentaires, pas toujours agréables. Son patronyme est en effet similaire à l'abréviation du nom des radicaux de l'Etat Islamique, en Anglais.

Formation culte des années 2002, ISIS n'a pas publié d'album depuis Wavering Radiant, il y a cinq ans. Et a cessé toute activité dans la foulée, ses musiciens se concentrant sur d'autres projets comme Palms, qui réunit trois des musiciens avec Chino Moreno, le chanteur des Deftones . Autant dire qu'ils ont été surpris de découvrir que leur page Facebook était bombardée de commentaires, pas toujours agréables, depuis quelques jours. Et pour cause : ISIS est l'abréviation du nom, en langue anglaise, des ultra-radicaux de l'Etat islamique (Islamic State of Iraq and Syria), responsables de la mort du journaliste James Foley. En langue française, l'abréviation est EIIL (État islamique en Irak et au Levant).

Les fans ne peuvent plus porter leurs t-shirts

"Nous avons été pris par surprise", confie à ABC News le chanteur et guitariste Aaron Turner, "choqué comme tout le monde parce que nous voyons aux informations. Certains fans nous ont écrit pour nous dire qu'ils n'osaient plus porter nos t-shirts", précise le leader du groupe, contraint de rebaptiser sa page Facebook ISIStheband . En cas de come-back, la formation originaire de Boston, Massachussets, devrait-elle carrément changer de patronyme ?

Elle, est pour l'heure, moins embarrassée que la chaîne britannique de dessous érotiques Ann Summers . Le week-end dernier, celle-ci lançait une collection baptisée... ISIS. Déployée dans une centaine de magasins à travers le pays, elle ne sera pas retirée. Mais sa direction a présenté ses excuses pour la coïncidence, arguant tout de même que ISIS "est aussi le nom de la déesse égyptienne de la fertilité". Laquelle n'a, hélas, pas eu son mot à dire dans cette histoire...

Sur le même sujet

Lire et commenter