Japon : un fan du groupe AKB48 attaque deux de ses membres à la scie

Japon : un fan du groupe AKB48 attaque deux de ses membres à la scie

TOKYO – Un homme de 24 ans a agressé deux membres du groupe AKB48 lors d'une rencontre avec leurs fans. Une dérive inédite, mais pas surprenante, dans cette catégorie particulière de la j-pop.

La poignée de mains leur a laissé les doigts ensanglantés. Dimanche 26 mai, à Tokyo, des jeunes filles du groupe AKB48 assistaient à une rencontre avec leurs fans. Les acheteurs de leur dernier album qui ont trouvé un coupon dans le boîtier ont gagné le droit de leur serrer la main, pendant trois secondes chronométrées. Parmi la cinquantaine d'heureux élus se trouvait un homme qui cachait une scie de 50 cm de long sur lui. Son tour venu, il a bondi sur les jeunes stars, blessant Rina Kawaei, 19 ans, et Anna Iriyama, 18 ans, ainsi qu'un membre du personnel. L'homme a été arrêté pour tentative de meurtre. Transférées à l'hôpital, les victimes s'en sortent avec des coupures au cuir chevelu et des doigts fracturés. Le traumatisme, lui, mettra plus longtemps à guérir.

Des artistes intouchables adulées par des hommes âgés

C'est la première fois que ce type d'agression arrive à des stars de la j-pop (pop japonaise), mais les spécialistes ne sont pas surpris par la dérive. Car AKB48 est représentatif des "idols", branche de la j-pop constituée de très jeunes filles idéalisées que personne n'a le droit d'approcher, encore moins de toucher. "Le public des idol est composé d'hommes âgés, ce que tout le monde respecte au Japon, où chacun a ses déviances", explique Stéphane Girard, attaché de presse d'artistes japonais. "AKB48 est une sorte de troupe de danseuses qui changent de costumes à chaque numéro, et on en fait des déesses intouchables, pures et inaccessibles." AKB48, extrêmement populaire au Japon, est composé de 48 membres réparties en trois équipes, dont le théâtre se trouve dans le quartier d'Akihabara, d'où le nom. "Tous les groupes de J-pop voient une baisse de vente de leurs disques en ce moment, sauf elles", note Stéphane Girard, grâce à une habile stratégie marketing : les coupons. Les fans les plus acharnés sont prêts à acheter plusieurs exemplaires d'un album pour pouvoir tomber sur l'un d'eux. Parmi eux, l'agresseur à la scie, un sans-emploi de 24 ans qui y a vu la seule opportunité d'approcher ces intouchables... et de manquer les tuer.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Covid-19 : le vaccin russe Spoutnik V examiné par l'Agence européenne des médicaments

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

VIDÉO - Nicolas Sarkozy sur TF1 : "Je me battrai jusqu’au bout pour que la vérité triomphe"

Lire et commenter