Jean-Jacques Goldman va quitter les Enfoirés

MUSIQUE

DÉPART – Jean-Jacques Goldman a annoncé sur le site officiel de la troupe qu'il allait passer la main aux Enfoirés. Le chanteur avait écrit il y a 30 ans, à la demande de Coluche, le premier hymne des Restos du cœur. Depuis, il restait très investi dans l'association.

Depuis le début, il incarne la figure des Enfoirés. Jean-Jacques Goldman a annoncé sur le site officiel de la troupe d'artistes qui soutient les Restos du cœur qu'il allait prochainement quitter l'aventure.

"On prépare la relève depuis quelques éditions aux Enfoirés. Une équipe rajeunie prend de plus en plus les choses en main et de jeunes artistes s'impliquent. 2016, à 65 ans et après 30 ans d'Enfoirés, je crois qu'il est temps de passer la main. Je n'ai plus la créativité, les idées, la modernité que nécessite une telle émission", a expliqué le chanteur dans un article publié à l'occasion des 30 ans de la Chanson des restos.

Une demande de Coluche

C'est Coluche lui-même qui a demandé en décembre 1985 à Jean-Jacques Goldman d'écrire une chanson pour soutenir les Restos du cœur. L'artiste s'exécute et, début 1986, la France reprend en chœur "Aujourd'hui, on n'a plus le droit ni d'avoir faim ni d'avoir froid".

"Elle a joué son rôle, on peut dire que l'objectif a été atteint (…). Cette chanson est liée aux Restos, c'est un peu son générique. Et chaque fois qu'elle est jouée à la fin des Enfoirés, elle rassemble et donne de l'énergie", a commenté Jean-Jacques Goldman à propos de son tube vendu à plus de 500.000 exemplaires lors de sa sortie.

La polémique de "Toute la vie"

Depuis, Jean-Jacques Goldman signait chaque année une nouvelle chanson – ou un nouvel arrangement – reprise par les Enfoirés au cours de leur spectacle diffusé sur TF1. En 2015, son titre "Toute la vie", considéré comme une chanson moralisatrice et anti-jeunes, avait suscité de nombreuses critiques.

Cette année, le single de la troupe "Liberté", qui reprend les paroles du poème de Paul Eluard, avait été mis en musique par Marc Lavoine et Richard Mortier. Premier signe d'un passage de relais ? Probablement. Mais Jean-Jacques Goldman n'a pas dit son dernier mot. "Je vais arrêter quelques années. J'ai l'intention de voyager. Je reviendrai avec plaisir dans quelques années si l'on m'invite et si je suis encore présentable !" a-t-il conclu.

A LIRE AUSSI 

>>  Les Enfoirés : Jean-Jacques Goldman réagit à la polémique sur le titre "Toute la vie"
>>  Découvrez le nouveau single des Enfoirés 2016 

Lire et commenter