JO 2016 : 10 chansons pour vibrer à l’heure de Rio

MUSIQUE
CANÇOES - Au Brésil, la musique est reine. La preuve : les mascottes des JO 2016 portent les prénoms de deux chanteurs stars tandis que les musiciens Gilberto Gil et Caetano Veloso ouvriront la cérémonie du 5 août. Metronews vous a concocté une playlist spéciale Rio.

Pour ceux qui ignorent tout de la musique populaire brésilienne, les JO sont une occasion parfaite pour la découvrir. Médiateur parfait des plus grands artistes locaux, l’événement olympique s’ouvre ce vendredi 5 août avec un concert de Gilberto Gil et Caetano Veloso, avant de bercer le reste de la quinzaine, dans toute la ville de Rio, avec de célèbres représentants de la soul, la bossa nova et du rap brésiliens, de Los Hermanos à Vanessa de Mata. Pour vous aiguiller, la rédaction vous a sélectionné 10 morceaux symboliques.

1) Jorge Ben Jor – "Take it easy my brother Charles"

L’un des artistes les mieux exportés du Brésil chansons est certainement Jorge Ben Jor. Mais comme vous connaissez "Mas que nada" par cœur, on vous en a mis une autre. Si vous jetez un œil aux paroles de Jorge Ben, vous comprendrez le degré de folie de ce compositeur et guitariste de génie. 


2) Gilberto Gil – "Aquele Abraço"

Ambassadeur du multiculturalisme et du mouvement tropicaliste, Gilberto Gil a marqué le répertoire brésilien en plus d’avoir été ministre de la Culture de 2003 à 2008. Sa carrière débute en 1962, ce qui vous laisse l'occasion de puiser dans plus de...50 albums !

3) Los Hermanos – "Anna Julia"

Place au rock de Rio de Janeiro ! Nés en 1997, ce quintet brésilien s’est déjà produit en première partie de Radiohead et Kraftwerk. Rodrigo Amrante, le chanteur-flûtiste, a déjà squatté les grands mix de Nova. Dommage que le groupe n’ait plus entamé de tournées depuis 2007… 

4) Vinicius de Moraes et Tom Jobim – "Garota de Ipanema" 

Les prénoms de ces deux maîtres de la bossanova ont inspiré ceux des deux mascottes des JO. Parmi tous les morceaux de l’album, le hit "Garota de Ipanema", écrit par Vinicius de Moraes et Antônio Carlos Jobim en 1962, vous parlera forcément puisqu’il a été repris par les plus grands noms de la musique, de Frank Sinatra à Amy Winehouse.

5) Ceù – "Malemolencia"

Pour une musique brésilienne cool, moderne et avec une pointe d’électro, on vous conseille tout l’album Tropix, sorti en mars 2016. Vraiment. En entier. Ou pourquoi pas commencer par le premier album éponyme de cette chanteuse brésilienne incontournable de 36 ans ? 

6) Emicida – "Passarinhos"

Ce rappeur brésilien engagé officie pleinement depuis le début des années 2010. Récemment, Emicida était invité sur la chanson "Bonjour" de notre Féfé hexagonal. Né dans les quartiers Nord de Sao Paulo, Emicida est unanimement plébiscité au Brésil pour ses paroles militantes : on a hâte qu’il le soit en France.

7) Caetano Veloso - "A luz de tieta"

Autre vétéran de la musique populaire do Brazil, Caetano Veloso est aussi un sacré personnage, un hippie tropical bourré de classe et de poésie. Fréquemment censuré par la junte militaire dans les années 1980 pour son engagement politique de gauche, Caetano a dû payer son opposition au gouvernement en faisant de la prison avec Gilberto Gil. Heureusement, en 2016, il est bel et bien là et officie pendant la cérémonie d’ouverture des Jeux. 

8) Vanessa de Mata – "Boa Sorte"

La popularité de Vanessa de Mata, fine fleur de la pop brésilienne depuis ses deux premiers albums, s’est accrue depuis son duo avec Ben harper. Heureusement, la chanteuse de 40 ans ne se prive pas d’en faire d’autres avec des stars de la chanson brésilienne (Seu Jorge, Emicida…).

9) MC Junior e Leonardo - "Rap das Armas"

Difficile de faire plus classique en matière de baile funk (dérivé du hip-hop né dans les favelas de Rio) tellement ce tube a tourné, jusqu’en Europe ! Malgré sa popularité, la chanson a été interdite sur les ondes brésiliennes car elle racontait le quotidien des favelas et parlait donc beaucoup trop...d’armes. 

10) Marisa Monte – "Ainda Bem"

Depuis ses premiers tubes en 1988, la carioca Marisa Monte a fait du chemin, jusqu’à devenir l’une des plus grandes artistes de la scène brésilienne, cumulant 9 millions de disques vendus dans le monde. Depuis plusieurs décennies, elle prend ainsi la relève d’une autre icône populaire musicale, Elis Regina, décédée en 1982.


A LIRE AUSSI >> Notre dossier complet sur les JO de Rio 2016 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter