Jour par jour, les trois concerts à ne pas manquer au Pitchfork Festival

Jour par jour, les trois concerts à ne pas manquer au Pitchfork Festival
MUSIQUE
DirectLCI
HIPSTER DAYS - La nouvelle édition du Pitchfork Festival se tiendra du 27 au 29 octobre à la Grande Halle de la Villette. Ce rendez-vous incontournable des fans de rock indé et d’électro propose une enfilade de concerts, de 17 heures à tard dans la nuit, avec des artistes aussi pointus qu'accessibles. En voici trois qu'on ne ratera pas.

Jeudi 27 octobre : DJ Shadow, le roi du sample

En 1996, l’album Endtroducing marquait une nouvelle ère dans le monde de l’électro : le premier album du Californien DJ Shadow assemblait des samples issus de son immense collection de vinyles, pour composer des titres inépuisables mêlant hip-hop et trip-hop. La musicalité de ses bidouillages sonores n’a jamais faibli, comme le montre son dernier album, The Mountain will fall, dont les plages lentes ("Three Ralphs") et les beats énervés ("The Sideshow") devraient faire merveille sous les plafonds hauts de la Grande Halle. 

A voir aussi : Chet Faker, Mount Kimbie, Floating Points, Suuns, Parquet Courts, Lucy Dacus et Aldous PH.

Vendredi 28 octobre : Explosions in the Sky, le shoegaze version 3.0

Si vous aimez Mogwai, My Bloody Valentine, This Will Destroy You et plus généralement les très longs morceaux planants avec des guitares saturées, Explosions in the Sky est fait pour vous. Ces dignes représentants du post-rock et du shoegaze ont composé une poignée d’albums et quelques bandes originales de films jusqu’à revenir en studio avec The Wilderness, où des sonorités plus noise viennent enrichir leur son très cinématographique.

A voir aussi : Moderat, Bat for Lashes, Todd Terje & The Olsens, Flavien Berger, Brandt Brauer Frick, Porches et C Duncan.

Samedi 29 octobre : M.I.A., pasionaria pour la dernière fois

La musicienne anglo-sri-lankaise donnera au Pitchfork l’une de ses deux uniques dates cette année pour lancer son album A.I.M., qui sera son dernier. Très engagée politquement, M.I.A. a décidé de se consacrer à d’autres projets artistiques, sans s’éloigner de la musique pour autant. Le single "Go off ", co-produit par Skrillex, résume bien son style : boîte à rythme, emprunts à la musique traditionnelle du Sri-Lanka, voix distanciée et groove certain. 

A voir aussi : Warpaint, Tale of us, Daphni, Motor City Drum Ensemble, Acid Arab, ABRA, Minor Victories, Shame, Whitney, Bonzai, Joey Purp.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter