JUL : qui est ce jeune rappeur marseillais qui fait le buzz sur la Toile ?

JUL : qui est ce jeune rappeur marseillais qui fait le buzz sur la Toile ?
MUSIQUE

PHÉNOMÈNE – Le décès du manager du rappeur JUL a placé ce dernier sous les feux des projecteurs malgré lui. L'occasion de revenir sur le succès de ce rappeur indépendant, disque d'or avec son premier album solo, sorti il y a quatre mois.

Il a récemment fait la Une dans la rubrique faits-divers. Le manager de JUL a été tué la semaine dernière dans les Hauts-de-Seine . Mais le rappeur s'était plutôt illustré jusque là dans le domaine musical. Depis l'automne dernier, JUL bénéficie d'un excellent accueil grâce une recette simple : des instrumentations entraînantes, des contes sur son quotidien, des clips réalisés en bas des bâtiments. Metronews décrypte le personnage, qui revendique une esthétique authentique.

Disque d'or en deux mois
Le clash Booba-Rohff-La Fouine faisait rage. Stromae, Maitre Gims et Orelsan continuaient d'engranger les honneurs. Les albums de Joke ou de Niro n'étaient pas encore sortis. JUL en a profité pour bouleversé le "rap game" avec son premier succès "Sors le cross volé" sorti en novembre. Le clip a déjà été vu près de 14 millions de fois depuis sa mise en ligne en novembre 2013. Signé sur le label Liga One, structure basé dans le sud de la France, le rappeur a depuis vendu plus de 50 000 exemplaires de Dans ma paranoïa, son premier opus sorti le 24 février.
 

JUL, "rappeur de la crise, au micro"
Le rappeur évolue dans le milieu de la musique depuis plus de dix ans. Dans une interview au site public.fr , le rappeur a confié qu'il n'a longtemps rien voulu faire avant d'adresser une "dédicace aux cassos". En apparence à mille lieues du rap bling-bling, des grosses voitures et des jeunes femmes bien en chair qui peuplent les clips de rap, JUL développe un univers plus dur et réaliste dans ses vidéos, où les motos et l' "ambiance de quartier" sont bien présents. Côté textes, le rappeur marseillais revendique un côté "survêt-claquettes-soufflette", comme dans "Sors les cross volés". Dans ce morceau, il dit entre autres "Te déshabille pas, j'vais t'violer". L'image est violente et peut choquer, comme le morceau "Sale Pute" d'Orelsan en son temps. Les associations féministes n'ont pourtant pas réagi pour l'instant.

Validé par Saïd Taghmahoui et Nabilla
Outre les quelques acheteurs de son album Dans Ma Paranoia, Jul a des fans parmi les people français. La star de téléréalité Nabilla s'est fendu d'un tweet reprenant les paroles du titre "Dans mon del".

Saïd Taghmaoui (La Haine) , s'est affiché en vidéo avec le rappeur , à qui il a rendu visite lors d'une session studio. Kenza Farah, marseillaise comme lui a d'ailleurs fait un featuring avec lui, tout comme le Rat Luciano, ancien de la Fonky Family : son succès semble faire plaisir dans la cité phocéenne.

Mais moqué par les comiques et un critique
Le journaliste hip-hop Olivier Cachin, qui tient un blog sur metronews, a donné son avis sur JUL. "Quand j'écoute JUL, j'ai l'impression d'entendre un chanteur de raï des années 90", a-t-il dit lors de l'émission "Ça parle hip-hop" . Les comiques du web ne se sont pas privés de clasher le MC phocéen comme Seb La Frite ou encore Jhon Rachid. L'humoriste, compère de Norman a développé une série de vidéos intitulée "J'ai mal au rap". Pour lui, JUL fait du "rapounet" .

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent