VIDEOS - Justin Bieber est à Bercy ce soir : on a compilé le meilleur du pire de ses concerts

DirectLCI
BABY BABY OH – Le Biebs fera vibrer mardi et mercredi l’AccorHotels Arena pour des shows vivement attendus par une horde de fans. Que réservera-t-il à son public parisien ? On espère en tout cas que ce ne sera pas l’une des cinq séquences à suivre.

Des mois que les billets sont achetés. Des heures déjà qu’elles sont nombreuses à attendre l’ouverture des portes. Les salles de cours seront sans doute un peu désertées mardi et mercredi après-midi. La raison de l’absence de ces demoiselles ? La présence de Justin Bieber à l’AccorHotels Arena, où son "Purpose World Tour" fait une halte. Le Canadien enchaîne les concerts depuis plusieurs années maintenant et il n’est, comme tout le monde, pas à l’abri de quelques dérapages et autres incidents incontrôlés. 


LCI.fr a sélectionné la crème de la crème, en croisant les doigts pour que ce soit pas celle servie par le Biebs à ses Beliebers françaises. Et en remerciant chaleureusement les spectateurs de ces différents shows pour avoir eu l'idée de dégainer leurs smartphones au bon moment.

"Je suis malade"

Justin Bieber a eu un petit moment Serge Lama. Une drôle de manière de lancer sa tournée mondiale "Believe" en septembre 2012. Pour son premier show, le Canadien s'arrête à Glendale, dans l'Arizona. Tout se passe bien, il chante et se déhanche entouré de ses danseurs puis vers la fin du titre "Out of Town Girl", c'est le drame. Le Biebs se retourne et ne peut s'empêcher de vomir sur scène. "C'est vraiment difficile pour moi, je suis très malade (...). On ne se sent pas super bien après avoir vomi devant tout un tas de gens mais je sais que vous ne me jugez pas", lâche-t-il après avoir fait une deuxième halte, par la case toilettes cette fois. Au lendemain du spectacle, il tweetera : "Et... le lait était un mauvais choix ! Lol"

"Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous"

"Fais attention où tu mets tes pieds quand tu marches". Cette phrase, on l'a tous entendue des centaines de fois dans notre enfance. Justin Bieber aurait peut-être dû s'en souvenir. A Saskatoon (Canada), en juin dernier, il était en train de rejoindre le devant de la scène quand il n'a pas vu le trou béant qui se trouvait devant lui. Il avance et POUF, il disparaît. Une séquence digne de "Vidéo Gag" qui a même fini par faire sourire le principal intéressé. "Heureusement que je suis comme un chat et que j'ai atterri sur mes pieds. J'ai eu une p*** de trouille", lâchera-t-il. Plus de peur que de mal.

"Everybody clap your hands"

Bon, ce n'était pas un concert mais on triche un peu parce que la séquence vaut le détour. Invité de l'émission espagnole "El Hormiguero" en octobre 2015, Justin Bieber a offert une version acoustique et intimiste de son tube électro "What Do You Mean ?" - traduisez "Qu'est-ce que tu veux dire?". Il a d'ailleurs fallu qu'il remette les pendules à l'heure en milieu de titre. Si les paroles étaient niquels dans le public, c'était une autre paire de manche au moment de taper dans les mains. "Au moins faites-le sur les bonnes notes, stop, stop", lance Justin Bieber avant de donner le bon rythme. "Si vous voulez taper dans les mains, au moins faites-le en rythme, ahha", s'amuse-t-il. Avec un peu de chance, la moitié des adolescentes présentes en plateau n'ont pas compris tout de suite l'humiliation qu'il venait de leur infliger.

"Netwayé, baléyé, astiké"

On ne le sait pas assez mais Justin Bieber est également une efficace fée du logie. En concert à Oslo en octobre 2015, le Biebs a eu la bonne idée de lancer dans la fosse la bouteille d'eau dans laquelle il venait de boire. Evidemment sans la reboucher. Alors avec l'agitation de ses fans pour l'attraper, le contenu de la bouteille s'est renversé partout. "Une seconde, il y a de l'eau sur la scène. Je peux avoir une serviette", lâche le jeune homme avant de venir éponger la zone mouillée. "Mais qu'est-ce que tu fais ? Arrête ! Arrête ! ", répond-t-il alors à celui ou celle qui tente de s'emparer de la dite serviette (ba quoi, Justin l'a touchée non?). Puis, trop énervé, il repart vers l'arrière de la scène en hurlant qu'il "ne fait pas le show". Les spectateurs n'auront eu le droit qu'à un titre ce soir-là, "Boyfriend". Il s'excusera sur Instagram, parlant d'une "semaine difficile" et de "longues journées sans sommeil".

"Dieu m'a donné la foi"

"J'ai beaucoup pleuré ces derniers temps", avouait-il à Entertainment Tonight en novembre 2015. Quelques mois plus tôt, il craquait à l'issue de sa prestation aux MTV Video Music Awards. Il a fait également part de son émotion lors d'un hommage à Thomas Ayad, l'une des victimes des attentats du 13 novembre dont il était très proche.  En mars, c'est la pression et l'anxiété qui le faisaient plier, l'amenant à annuler tous ses meet and greet, ces rencontres chèrement payées par les fans. En mai, c'est pourtant toute autre chose qui lui a mis la larme à l'oeil. Installé sur l'avancée de la scène, il chante "Purpose" et peine à se contenir. Rupture mal digérée ? Soucis personnels ? Les médias américains avancent différentes explications. La bonne reposerait sur le destinataire de la chanson, Dieu.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter