La chanteuse britannique Ellie Goulding en colère contre Marion Maréchal-Le Pen

DirectLCI
PAS CONTENTE – A l’issue de son discours à Washington jeudi, Marion Maréchal-Le Pen est sortie de scène au son de "Burn", le tube de la chanteuse Ellie Goulding, provoquant la colère de cette dernière.

Touche pas à ma chanson ! Au lendemain du discours de Marion Maréchal-Le Pen à Washington, la chanteuse britannique Ellie Goulding s’est émue, sur Twitter, que l’ancienne députée FN ait utilisé "Burn", son tube de 2013, en quittant la scène après son intervention devant le Conservative Political Action Conference (CPAC), le rendez-vous annuel des conservateurs américains. A un détail près puisqu’elle a confondu la jeune femme avec sa tante Marine…


"Je n’ai pas donné à Marine Le Pen la permission d’utiliser ma chanson à la conférence CPAC. Marine Le Pen, à l’avenir, n’utilisez plus ma musique", a-t-elle écrit dans un premier temps. Un internaute lui soulignant son erreur, elle a réagi quelques minutes plus tard : "C’est la même chose". L'intéressée appréciera.

Lors de son discours, Marion Maréchal-Le Pen a apporté son soutien à Donald Trump,  s’inspirant de la doctrine "America First" pour défendre "La France d’abord pour le peuple français", affirmant notamment que l’Hexagone était en train de devenir "la petite-nièce de l’islam".

Ce n’est pas la première fois que la famille Le Pen a recours à une chanson à la mode sans l’autorisation de son auteur. En 2012, l'équipe de Marine Le Pen avait en effet utilisé "Midnight City", un morceau du groupe electro français M83 comme bande-sonore de l’un de de ses clips.


"Je suis consterné par leur manque de respect artistique", avait alors réagi le fondateur du groupe Anthony Gonzales sur Facebook. "Le minimum est au moins de demander à l'artiste s’il est d'accord ou non d’être associé à une image ou une marque. Même les publicitaires et les marques les plus commerciales le font."

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter