La reine de la soul n'est plus : Aretha Franklin est morte à l'âge de 76 ans

La reine de la soul n'est plus : Aretha Franklin est morte à l'âge de 76 ans

DirectLCI
DISPARITION - La chanteuse, "gravement malade", s'est éteinte ce jeudi 16 août dans sa maison de Détroit, a annoncé son agent dans un communiqué.

Son état de santé était jugé très inquiétant depuis le début de la semaine. Aretha Franklin est décédée ce jeudi à son domicile de Détroit, a annoncé son agent Gwendolyn Quinn à l'agence de presse AP. La reine de la soul avait 76 ans.  Elle a succombé à "un cancer du pancréas avancé", précise le communiqué. "Dans ce qui est l'un des moments les plus sombres de nos vies, nous ne sommes pas capables de trouver les mots justes pour exprimer la douleur dans nos coeurs. Nous avons perdu une matriache et le ciment de notre famille. L'amour qu'elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces et neveux et ses cousins n'avaient pas de limites", poursuit le texte rendu écrit par ses proches.

"Nous avons été profondément touchés par l'incroyable déferlement d'amour et de soutien que nous avons reçus d'amis proches et de fans du monde entier. Merci pour votre compassion et vos prières. Nous avons ressenti votre amour pour Aretha et cela nous a apporté du réconfort de savoir que son héritage vivra", ajoutent-t-ils, appelant au "respect de leur vie privée dans cette période difficile". Les messages de célébrités et d'anonymes s'étaient multiplié dès l'annonce, lundi, que la chanteuse se trouvait "dans un état grave".

Des dizaines de morceaux cultes

La chanteuse afro-américaine aux 18 Grammy Awards, les récompenses les plus prestigieuses de la musique aux Etats-Unis, avait dû annuler plusieurs concerts ces dernières années en raison de problèmes de santé. Celle à qui un cancer avait été diagnostiqué en 2010 a chanté pour la dernière fois en novembre 2017 au profit de la fondation d'Elton John contre le sida. Son dernier concert, lui, avait eu lieu à Philadelphie en août 2017. 

La chanteuse, née à Memphis, dans le Tennessee, a commencé à enregistrer ses premiers albums à l'âge de 14 ans, dans l'église de son père, un pasteur baptiste. Parmi ses principaux hits figurent "(You Make Me Feel Like) A Natural Woman", "Day Dreaming", "Jump to It", "Freeway of Love" ou encore "A Rose Is Still A Rose". Son interprétation de "Think" dans le film "The Blues Brothers" en 1979 restera culte. Après des années 1990 en dents de scie, elle revient sur le devant de la scène au cours de la décennie 2000, multipliant les apparitions publiques.  Et enchaînant les duos avec les plus grands noms de la musique internationale comme George Michael, Ray Charles, Whitney Houston, P. Diddy ou encore Lauryn Hill.

En 2005, elle avait reçu du président George W. Bush la médaille de la Liberté, la plus haute distinction américaine pour un civil. Il faut dire qu'Aretha Franklin a autant marqué l'histoire de la musique que celle des Etats-Unis. En 1968, elle chante lors des obsèques de Martin Luther King, ami personnel de son père, puis se produit lors de la convention du parti démocrate. En janvier 2009, elle donne de la voix lors de l'investiture de Barack Obama, premier président afro-américain de l'Histoire du pays.  "Je me sens très très satisfaite quand je vois où ma carrière a commencé et où j'en suis à présent", déclarait-elle en février 2017.

Derrière l'artiste à la voix d'or, on retiendra un parcours personnel torturé, marqué par la perte de sa mère à l'âge de 10 ans et deux grossesses à 13 et 15 ans. Son père meurt quelques années après avoir été atteint par les balles d'un cambrioleur, ses deux mariages se soldent par des divorces. Mais jamais Aretha Franklin n'a baissé les bras, portée par l'amour de ses quatre garçons. Et pour ça, on ne peut que dire "respect".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter