Lady Gaga et Tony Bennett en concert sur la Grand-Place de Bruxelles : metronews y était !

MUSIQUE

EVENEMENT - Lady Gaga et Tony Bennett ont été bien accueillis, mardi à Bruxelles. La diva pop et le crooner ont présenté leur album commun "Cheek to Cheek" sur la célèbre Grand-Place de la capitale belge, un court concert auquel metronews a assisté.

Lady Gaga chante le jazz. Ce lundi, à Bruxelles, l'artiste a présenté Cheek to Cheek, son album en duo avec Tony Bennett , qui porte beau ses 88 ans. La chanteuse américaine et son partenaire ont d'abord fait irruption à l'Hôtel de Ville pour une très courte conférence de presse. Moulée dans un fourreau de velours bleu violacé, l'interprète de "Born This Way" avait troqué ses perruques extravagantes contre un turban sobre de même couleur.

La diva était digne, visage impassible, pas too much. Et elle a répété à plusieurs reprises combien elle était "humble et honorée" de reprendre des standards jazz aux côtés du "légendaire" Tony Bennett. "Il a tout simplement changé ma vie", a-t-elle dit lors de ses neuf minutes d'intervention. Crédible, la Gaga sans tralala et sans provoc ?

Un concert éclair qui séduit

Elle rappelle qu'elle a commencé par des études de chant et de piano classiques. De plus, ses réinterprétations de ses tubes tapageurs au piano avaient séduit au-delà de sa communauté de "Monsters". Détracteurs et fans sont d'accord sur une chose : malgré ses outrances, la chanteuse a une vraie voix. Celle-ci ne dépareille pas quand elle vibre à l'unisson avec celle du crooner plus qu'expérimenté devant une foule chauffée à blanc, un peu plus tard sur la Grand-Place.

Les 2 500 personnes assistent au tour de chant de 45 minutes, sous un ciel très clément, aux allures de comédie musicale à Broadway. Lady Gaga ne semble pas souffrir du petit vent qui souffle dans la capitale belge. Elle s'offre une performance très inspirée de Liza Minelli (New York New York) dans sa robe scintillante à traîne. Et (sur)joue la carte de la chanteuse de jazz dans un style efficace quoique un peu grandiloquent. Est-ce un virage radical ? Uu juste une pause pour se réinventer après ARTPOP, qui a eu du mal à trouver son public ?

Lire et commenter