Last Train, Balthazar, Shamir... 5 pépites à croquer d'urgence à Rock en Seine 2015

Last Train, Balthazar, Shamir... 5 pépites à croquer d'urgence à Rock en Seine 2015

ZOOM - Le nouveau cru du plus hype des festivals franciliens, qui aura lieu du vendredi 28 août au dimanche 30, accueille certes une flopée d'artistes prestigieux comme The Chemical Brothers, Kasabian, Franz Ferdinand, les Libertines ou Etienne Daho. Mais on ne saurait trop vous conseiller de jeter un œil sur les groupes plus méconnus du grand public. Metronews en a choisi 5 d'entre eux, en toute subjectivité.

Last Train
Ce jeune groupe de Mulhouse vit chaque concert comme si c'était le dernier. Riffs bouillants, atmosphère poisseuse, ces dignes héritiers de Queens of The Stone Age ou Black Rebel Motorcycle Club filent à train d'enfer vers un succès populaire et international. Des morceaux de bravoure comme "Fire" ou "Leaving You Now", éructés avec une rage empreinte de sensibilité, on en redemande tous les jours.
Dimanche, 16h10, scène de l'Industrie.

Shamir
Trop rapidement désigné comme le fils spirituel de Prince, ce jeune homme de Las Vegas ne ressemble pourtant à aucun autre. Les onze chansons de son premier album Ratchet oscillent entre pop, soul et électro, écrin éclectique pour son timbre de voix stupéfiant. "Au début, les gens me prenaient pour une fille, avoue Shamir dans Interview Magazine. Ça me rendait fou. Puis j'ai réalisé que ce n'était pas un fardeau, mais plutôt quelque chose qui me rend unique."
Samedi, 23h30, scène Pression Live.

Balthazar
Elégance, flegme et fulgurance mélodique. Le groupe belge monte en puissance depuis la sortie de son premier album en 2010, même s'il gagne encore à être connu. Son troisième album paru il y a quelques mois recèle de bijoux sensibles comme "Bunker", "Then What" ou "Dirty Love" qui prennent toute leur dimension en live, où l'osmose des musiciens fait des merveilles.
Samedi, 16h15, scène de la cascade.

Seinabo Sey
Cette chanteuse suédoise originaire de Gambie n'a pas encore sorti son premier album. Pourtant, elle est couverte d'éloges depuis plusieurs mois avec un répertoire néo-soul d'une sensibilité folle. Après le titre "Younger", qui a inspiré de nombreux remixes, elle a dévoilé au cœur de l'été un nouveau tube impressionnant intitulé "Pretend", qui laisse augurer de sonorités plus dansantes à l'avenir.
Dimanche, 17h50, scène de l'Industrie.

Inigo Montoya
Les chansons de ce groupe parisien ressemblent à un véritable capharnaüm, un mélange de genres, de sonorités, d'ambiances et d'influences. Avec des titres comme "Nuit blanche" ou "Après le serpent", il faut accepter de se perdre dans un dédale de mélodies abracadabrantesques et de textes en français plutôt surréalistes. Une expérience dont on ne ressort pas indemne.
Vendredi, 20 heures, scène Ile de France.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Logement : l'enfant fiscalement détaché ne compte plus pour le calcul d’un loyer HLM

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.