Le chanteur de Green Day compare Donald Trump à Adolf Hitler

Le chanteur de Green Day compare Donald Trump à Adolf Hitler
MUSIQUE

PAS CONTENT – Ils ne partiront pas en vacances ensemble. Dans une interview accordée au magazine "Kerrang", Billie Joe Armstrong, le chanteur du groupe punk américain Green Day, compare le milliardaire Donald Trump à Adolf Hitler. Ni plus ni moins.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

On sait pour qui Billie Joe Armstrong ne votera pas en novembre prochain. Alors que le chanteur américain et son groupe, Green Day, viennent de refaire surface avec un nouveau single, "Bang Bang", prélude à un nouvel album, Revolution Radio, à l’automne, le leader du trio punk se lâche au sujet de la prochaine élection présidentielle. Et du candidat républicain en particulier.

"Le pire problème avec Trump, ce sont ses supporters", explique le musicien dans une interview au magazine musical Kerrang . "J’ai de la peine pour eux car sont des pauvres, des gens de la classe ouvrière qui n’arrivent pas à avancer. Ils sont écoeurés et il mise sur leur colère. Il leur dit : ‘vous n’avez aucun avenir et je suis le seul à pouvoir vous aider, je vais me charger de vos problèmes moi-même. Pour moi, c’est comparable à Hitler !".

"C’est la première fois qu’une élection repose sur la peur et la haine"

Bille Joe Armstrong, qui n’a pas sa langue dans sa poche, avoue que la popularité de l’homme d’affaires l’effraie. "Je ne sais même pas comment l’expliquer. J’aimerais exagérer, et parfois je l’ai peut-être fait avec George W. Bush. Mais avec Trump, je n’ai qu’une hâte : qu’il s’en aille." Ces propos sont dans la lignée d’une précédente interview accordée par le chanteur à Rolling Stone .

"Il s’agit de l’élection la plus chaotique depuis des années", déclarait-il début août. "Je ne veux rajouter de la polémique ou de la colère", poursuivait-il à propos du nouvel album du groupe, directement inspiré par le climat politique en Amérique. "Je veux juste m’en faire l’écho. C’est la première fois qu’une élection repose sur la peur et la haine. Tout le monde est flippé. Et c’est ce que notre disque reflète."

A LIRE AUSSI >>  S’il n’est pas élu président, Donald Trump ne sera pas le prochain chanteur de Queen…
  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : le Sénat vote la prorogation de l'état d'urgence

EN DIRECT - Attentat de Nice : la ville se recueille près de la basilique

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent