Le chanteur Leonard Cohen, 82 ans, se dit "prêt à mourir"

Le chanteur Leonard Cohen, 82 ans, se dit "prêt à mourir"

MUSIQUE
DirectLCI
TOUCHANT – Dans une interview accordée au "New Yorker", le chanteur canadien Leonard Cohen livre des confidences troublantes, à l’occasion de la sortie de son nouvel album, "You want it darker". Evoquant ses titres inédits, il estime qu’il n’aura peut-être pas le temps de les terminer... Une lassitude qui s'explique, peut-être, par la perte de sa muse de longue date.

Poète, chanteur, romancier. Leonard Cohen est un personnage à part dans l’histoire de la musique populaire. Le Canadien, qui a reçu les plus hautes distinctions de son pays, publiera le 21 octobre You Want it Darker, le 14e opus d’une carrière discographique entamée à la fin des années 1960.


S’il s’agira de son troisième album en six ans, l’intéressé laisse entrevoir une certaine lassitude dans une interview accordée au New Yorker. Evoquant les nombreux titres inédits qu’il conserve dans ses tiroirs, il avoue : "Je ne pense pas que je serai capable de finir ces chansons. Peut-être, qui sait ? Peut-être que je connaîtrai un second souffle, je ne sais pas."

J’espère juste que ce ne sera pas trop inconfortableLeonard Cohen

"J’ai encore du travail à terminer", poursuit le chanteur, âgé de 82 ans. "Mais je suis prêt à mourir. J’espère juste que ce ne sera pas trop inconfortable. C’est ma limite à moi." D’après son entourage, cité par le New Yorker, Leonard Cohen n’aura pas l’intention de remonter sur scène, sinon pour une date unique, ou pourquoi pas lors d’une courte résidence dans un lieu unique."

Le spleen de l’interprète de "Everybody Knows" pourrait s’expliquer par la disparition en Norvège, en juillet dernier, de sa muse, Marianne Ihlen, source d’inspiration pour des chansons comme "Bird on the wire" ou "So Long Marianne". Lorsqu’il a appris que sa santé se détériorait, il lui a écrit une lettre, dévoilée par le réalisateur Jan Christian Mollestad, un ami commun. 


“Marianne, le temps où nous sommes si vieux et où nos corps s’effondrent est venu, et je pense que je vais te suivre très bientôt. Sache que je suis si près derrière toi que si tu tends la main, je pense que tu pourras atteindre la mienne", écrivait le chanteur, qui avait rencontré Marianne dans une épicerie de l’île d’Hydra, en Grèce, dans les années 1960.


"Tu sais que je t’ai toujours aimée pour ta beauté et ta sagesse, je n’ai pas besoin d’en dire plus à ce sujet car tu sais déjà tout cela. Maintenant, je veux seulement te souhaiter un très bon voyage. Adieu, ma vieille amie. Mon amour éternel, nous nous reverrons”, concluait le chanteur dans ce courrier bouleversant. Marianne Ihlen est décédée deux jours après l’avoir reçu.

En vidéo

Leonard Cohen sort un album à 80 ans

Lire aussi

Plus d'articles

Lire et commenter